Faut-il quitter votre poste tech en banque pour rejoindre AWS ?

eFC logo
Faut-il quitter votre poste tech en banque pour rejoindre AWS ?

Vous êtes technologue en banque d’investissement et vous voulez booster votre employabilité ? C’est peut-être le moment d’envisager une escapade hors de la finance pour votre prochain poste. A mesure que les banques migrent leurs opérations vers le cloud, les nouvelles compétences en vogue impliquent d’avoir travaillé quelque temps pour l’un des acteurs majeurs du cloud.

Amazon Web Services (AWS) est en passe de devenir un fournisseur de talents pour les banques. Marco Argenti, co-CIO de Goldman Sachs depuis octobre dernier, a été vice-président chez AWS pendant six ans. Rob Cochran, récemment arrivé chez Goldman à un poste de MD en technologie, est un ancien chef produit senior d’AWS à Seattle. L’an dernier, JPMorgan a même monté son centre d’ingénierie cloud, justement à Seattle, en raison (semble-t-il) de la proximité des fournisseurs de cloud comme AWS, dont elle pourrait débaucher certains talents.

Dans le même temps, AWS aussi recrute. La société a engagé une multitude d’initiatives et a prospéré durant la crise sanitaire. Amazon cherche actuellement à pourvoir 450 postes pour Amazon Web Services à Londres, dont des architectes solutions et des professionnels de la conformité en services financiers, ainsi que diverses offres pour des partenaires devops destinés à travailler avec les clients de la finance. Elle recrute également pour des postes similaires en France, en Belgique et au Luxembourg. 500 autres postes sont ouverts à New York, parmi lesquels un spécialiste de la relation client pour les services financiers et du soutien des ventes pour les banques et institutions financières.

Mais alors, quel effet cela fait-il de quitter la banque pour rejoindre AWS ? Pour Ned Lowe, CTO chez SingLife, une compagnie d’assurance-vie en ligne implantée à Singapour, c’est la même chose, avec pourtant des nuances de taille. Lui-même a quitté l’équipe Quartz de Bank of America en 2016 et passé 14 mois chez AWS avant d’intégrer SingLife l’an dernier.

« Chez AWS, je travaillais en assurance et banque avec diverses institutions financières, dans le cadre de leur transformation digitale et de leur migration vers le cloud, » explique-t-il. « La culture chez AWS est très différente de celle des institutions financières traditionnelles. » Mais il note également certains points communs : AWS n’a rien d’une start-up ; c’est une grande entreprise bien établie, avec un mode de travail clairement défini.

Pour Ned Lowe, la différence majeure entre AWS et les grandes banques tient au rythme plus soutenu. AWS n’est soumise à aucune régulation. Concrètement, un individu chez AWS peut « prendre des décisions sans devoir attendre la moindre signature de sa hiérarchie. »

« La culture chez AWS tourne autour du concept de single-threaded leader, » précise Ned Lowe. « C’est un terme informatique qui signifie, dans les faits, qu’une personne a la capacité de prendre des décisions pour son équipe sans devoir consulter d’autres entités de l’entreprise ou solliciter l’autorisation de la direction comme dans les services financiers. »

Ned Lowe explique que dans la pratique, il pouvait réserver un vol pour aller voir un client en Australie sans devoir passer par un processus complexe d’autorisations. « Je pouvais tout simplement faire que ce qui me semblait le mieux pour mes clients. Le processus décisionnel est beaucoup moins complexe et hiérarchisé que dans les services financiers ; en conséquence, les décisions sont souvent plus pertinentes. »

D’après ses constatations, AWS comptait à l’époque de nombreux collaborateurs venus de la finance, en particulier de postes liés à l’infrastructure des services financiers. « Je pense que de plus en plus de gens commenceront leur carrière chez AWS à l’avenir, » dit-il, ajoutant : « il est de plus en plus valorisant d’avoir une expérience liée au cloud, au point que certains ne prendront même plus la peine de la demander – ce sera une condition implicite. »

Si Ned Lowe a finalement rejoint SingLife, il voit dans son passage chez AWS une étape importante sur la voie d’une culture plus proche de celle des start-ups. « Je rencontre beaucoup de gens qui disent vouloir quitter la finance pour suivre un parcours comparable au mien. Il est plus logique de débuter dans une entreprise tech bien établie, avec une exposition aux start-ups, que de passer directement de la banque à une start-up, en raison du choc des cultures que cela peut engendrer. »

Crédit photo : Rollnik sur Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...
Loading...