L’heure du bilan a sonné pour certains traders dérivés actions de SocGen

eFC logo
L’heure du bilan a sonné pour certains traders dérivés actions de SocGen

Pour SocGen, la coupe est pleine. La banque vient d’annoncer ses résultats du deuxième trimestre. Suite à « une perte surprise » de 1,26 milliard d’euros – dont 465 millions dans les Activités de Marché et Services aux investisseurs, elle va engager un certain nombre de changements. L’heure semble avoir sonné pour une partie de sa fameuse division dérivés actions.

Après une chute de 99% de ses revenus en vente et trading actions au premier trimestre 2020, et à une autre perte de 200 millions d’euros sur les produits d’actions structurés sur la période avril-mai, SocGen a décidé de réduire plus radicalement les coûts et d’accepter en conséquence une chute de ses revenus.

La banque a déclaré aujourd’hui prévoir une réduction de coûts supplémentaire de 450 millions d’euros dans sa division Activité de Marché à l’horizon 2022/2023, soit -9,4% par rapport à l’an dernier, et d’accepter une baisse annuelle de 200 à 250 millions d’euros de ses revenus en activité de marché dans un environnement normalisé. Elle réduira volontairement son activité de marché d’environ 5%.

SocGen n’a pas indiqué clairement ce matin où elle appliquerait ces réductions de coût : certains de ses dirigeants ont annoncé une clarification à venir au premier trimestre 2021, sans pour autant cacher qu’il y a des domaines « dans les produits actuels dont nous ne voulons plus ». Pas besoin d’être un génie pour voir les domaines potentiellement concernés : Frédéric Oudéa, son directeur général, avait déjà laissé entendre en avril dernier que la banque prévoyait de réduire son exposition aux autocalls (produits d’épargne sur plusieurs années, susceptibles d’inclure des options complexes afin de booster les retours sur investissements) et « d’accélérer la transition vers des produits plus simples pour limiter l’impact de tels scénarios. » Après que l’annulation des dividendes a de nouveau affecté les autocalls au deuxième trimestre, SocGen a réitéré aujourd’hui ses projets de dérisquer notamment cette activité.

Pour les traders et structureurs autocall de SocGen, c’est une véritable disgrâce. En novembre de l’année dernière, SocGen avait été élue ‘Structured Products House of the Year’ par Risk Magazine, qui louait sa capacité à avoir su éviter les pertes sur les produits autocall fin 2018 et relevait l’ajout de « garde-fous essentiels » pour la nouvelle génération de produits autocall visant à limiter les pertes à l’avenir. « Si nous créons des autocalls avec rappel suivant des scénarios différents ou plus fréquents, c’est bon pour nous en termes de gestion du risque et cela permet de proposer un meilleur prix au client, » déclarait à l’époque Jean-François Mastrangelo, Head of Pricing and Development EMEA de SG. Huit mois plus tard, il est peut-être un peu moins optimiste.

Les mesures de réduction de coûts n’interviendront sans doute pas dans l’immédiat. SocGen a indiqué aujourd’hui qu’elles débuteraient probablement l’an prochain. D’ici là, les traders autocall de la banque pourraient avoir envie de bouger vers des secteurs plus dans l’air du temps, où SocGen prévoit de croître – comme les notes liées à des associations et le domaine de plus en plus en vogue de la finance durable (RSE).

Crédit photo : Jake Melara sur Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.)

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...
Loading...