Goldman Sachs donne la parole à ses collaborateurs noirs au cours d’une réunion générale qui marquera les mémoires

eFC logo
Goldman Sachs donne la parole à ses collaborateurs noirs au cours d’une réunion générale qui marquera les mémoires

Alors que les banques et entreprises cherchent à donner plus d’écho au vécu de leurs employés noirs, les banquiers de Goldman Sachs apparaissent dans ce nouveau paysage comme une voix prépondérante. Première étape il y a quelques jours : le témoignage saisissant de Frederik Baba, managing director dans l’entité trading de taux de Goldman, racontant comment, un soir de 2011, il avait été projeté contre une voiture en plein Chicago par des policiers qui recherchaient ‘quelqu’un en short’. Goldman a depuis organisé une réunion générale et donné ainsi à d’autres employés noirs la possibilité de revenir sur leurs expériences personnelles, à la fois avec la police et avec le commun des mortels dans la rue.

Présentée dans un post LinkedIn par Gregg Lemkau, co-directeur de la banque d’investissement de Goldman, la réunion était destinée à ‘amplifier les voix’ des collaborateurs noirs de Goldman.

Lekan Lawal est l’un d’eux : banquier depuis 2005 et passé l’an dernier de Morgan Stanley à Goldman, il a raconté comment la police a un jour pointé une arme sur lui, l’a plaqué sur le trottoir face contre terre, puis projeté sur le côté d’un véhicule de police et finalement embarqué au poste – le tout s’étant déroulé dans l’allée menant à sa maison de banlieue, sous les yeux de sa femme et de ses quatre enfants.

Margaret Anadu, partner chez Goldman à la tête de l’Urban Investment Group, a expliqué pour sa part comment à l’époque du lycée, elle et son petit ami avaient été arrêtés par la police, avant que les policiers ne pointent leurs armes à bout touchant sur leurs têtes.

Pour Earl Hunt, partner en relationship management et ancien co-directeur de l’entité U.S. corporate distressed leveraged loans, c’est une erreur de penser que le simple fait d’être partner chez Goldman peut vous éviter ce qui est arrivé à George Floyd.

Kene Ejikeme, managing director à la tête des ventes de la plateforme marchés émergents de Goldman pour la région EMEA, a décrit « les micro-agressions » qu’il subit chaque jour, à commencer par les taxis se signalant hors service en passant devant lui, les femmes qui changent leur sac de côté quand elles arrivent à sa hauteur, ou encore les parents dans le métro « qui attirent leurs enfants plus près d’eux » lorsqu’il monte dans le wagon (selon les mots de Gregg Lemkau).

Le même Gregg Lemkau, qui indiquait avoir participé avec sa fille de 13 ans aux manifestations dans le Connecticut, avoue s’être attiré les foudres d’une assistante qu’il connaît depuis longtemps et qui lui reprochait de ne pas avoir donné signe de vie : « je pensais que vous étiez différent Gregg Lemkau, et que c’était important pour vous. Je n’arrive pas à croire que vous ne vous êtes même pas manifesté. » A quoi il réagit : « Mea culpa, elle avait entièrement raison. J’aurais dû l’appeler. »

Les employés seniors noirs de Goldman ont profité de cette réunion générale pour entamer une réflexion sur leur « fureur profonde et absolue », leurs sentiments de « dégoût et colère » et de « frustration et d’épuisement », ainsi que sur la mort de George Floyd et les événements des dernières semaines.

« Comment peut-on réellement se concentrer sur son travail à un moment pareil ? » s’interroge Gregg Lemkau, faisant référence à une publication partagée sur Medium qui débute ainsi : « Je viens d’assister au lynchage d’un noir, mais pas de souci Ted, ma présentation sera terminée avant la fin de la journée. » Avant d’insister sur la nécessité de vraiment changer les choses et de conclure : « Gardons en tête les histoires que nos collègues nous ont racontées. Gardons en nous la compassion. Et, oui, gardons aussi en nous cette colère que nous ressentons. »

Crédit photo : Kyle Fiori sur Unsplash

Have a confidential story, tip, or comment you’d like to share? Contact: sbutcher@efinancialcareers.com in the first instance. Whatsapp/Signal/Telegram also available. Bear with us if you leave a comment at the bottom of this article: all our comments are moderated by human beings. Sometimes these humans might be asleep, or away from their desks, so it may take a while for your comment to appear. Eventually it will – unless it’s offensive or libelous (in which case it won’t.) 

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...