Une bonne nouvelle pour les banquiers de chez UBS France ?

eFC logo
Une bonne nouvelle pour les banquiers de chez UBS France ?

En février dernier, en première instance, UBS avait été condamnée à une amende de 3,7 Mds€ dans le cadre de sa condamnation en France pour des cas de soustractions fiscales. Cette somme n'est pas basée sur les impôts soustraits, mais sur le fait que 3.900 clients français d'UBS ont légalisé une fortune de 3,7 Mds€ entre 2013 et 2015.

Pourtant, UBS pourrait devoir payer moins que prévu. En effet, la Cour de cassation de Paris a pris une décision d'importance le 11 septembre dernier, selon le quotidien suisse Neue Zürcher Zeitung (NZZ), en estimant que les tribunaux français doivent calculer leurs amendes sur la base des impôts effectivement soustraits et non sur la base des fortunes cachées au fisc. Selon un avocat, cette décision pourrait influencer l'issue du recours déposé par UBS.

Une bonne nouvelle donc pour UBS qui, signe de son engagement sur le marché hexagonal, a tout de même prévu d'investir 15 M€ jusqu’en 2020 dans la digitalisation et la simplification de processus opérationnels de sa filiale française qui emploie plus de 380 personnes et assure avoir doublé ses actifs en France depuis 2012.

D’ailleurs, sur son site carrières, la banque propose actuellement neuf postes en CDI à pourvoir à Paris pour ses divisions Corporate Center et Global Weath Management. Dans la banque d’investissement, les recrutements se poursuivent. Dernier en date, celui de Nicolas Paquet, 43 ans, qui depuis 2015 était managing director (MD) dans l’équipe M&A France/Belux chez Barclays en France.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...