Quand les talents font battre le coeur de la place financière genevoise...

eFC logo
Mirabaud

« Compétitivité, talents et innovation font battre le coeur de la place financière genevoise » :  tel était le thème retenu par Yves Mirabaud, président de la Fondation Genève Place Financière qui organisait le mois dernier sa traditionnelle conférence de presse pour faire le point annuel sur les enjeux de la place financière genevoise.

L'enquête conjoncturelle 2017-2018 montre ainsi que les intermédiaires financiers envisagent l’avenir avec une confiance accrue. Plusieurs indicateurs sont à la hausse : les résultats sont positifs et les actifs sous gestion sont en augmentation.

Côté emploi, le secteur financier occupe actuellement 35.600 collaborateurs. La courbe du chômage reste stable et la plupart des établissements bancaires prévoient d’augmenter leurs effectifs en 2018. La contribution du secteur financier au PIB cantonal genevois est de 12%, faisant de lui l’un des principaux moteurs de l’économie genevoise.

« Peu de places financières offrent une telle variété d’expertises et une main d’oeuvre de haute qualité », relève Yves Mibabeau qui est par ailleurs président du conseil d’administration de Mirabaud & Cie Genève. « Investir dans la formation et l’attractivité des talents reste donc plus que jamais une priorité ».

Mettre le capital humain au coeur des préoccupations

Plusieurs classements montrent que Genève gagne en influence face aux autres centres financiers internationaux. Selon le sondage de l’Association suisse des banquiers paru en avril de cette année, 62% des Suisses estiment que les banques helvétiques se distinguent de la concurrence internationale grâce à un personnel jugé très compétent.

Il faut dire que depuis 2008, la Place financière a su faire preuve d’une grande résilience grâce à sa diversité et à sa capacité d’innovation. Le règlement du passé n’occupe plus le devant de la scène et les établissements financiers développent des stratégies d’avenir. Dans ce contexte, trois ingrédients sont essentiels au renforcement de la compétitivité : l’accès aux marchés ; une réglementation mesurée et différenciée, conforme aux standards internationaux ; une attractivité fiscale reposant sur un degré de prévisibilité et de sécurité juridique élevé.

La Place financière doit pouvoir disposer de conditions-cadres favorables dans tous ces domaines. L’innovation constitue également l’une des clés du succès de la Place. C’est pourquoi, Genève invente la finance de demain en explorant des pistes prometteuses, telles que la FinTech, la finance durable et la philanthropie.

Faire de la formation le ciment de la Place financière

62% des Suisses estiment que les banques helvétiques se distinguent de la concurrence internationale grâce à un personnel jugé très compétent. Investir dans la formation et l’attractivité des talents reste plus que jamais une priorité pour la Fondation Genève Place Financière.

D’une part, les connaissances des collaborateurs bancaires doivent être développées tout au long de leur carrière afin qu’ils puissent maîtriser les changements réglementaires et les nouvelles technologies. D’autre part, afin de répondre à une clientèle internationale, la Place doit pouvoir compter sur des talents de tous horizons.

« Même si nous pouvons être fiers de posséder une main d’oeuvre de qualité, la place financière doit pouvoir continuer de recruter des experts où qu’ils se trouvent afin de répondre à une clientèle internationale », précise à ce sujet Pascal Besnard, managing director chez Credit Suisse et membre du Conseil de la Fondation Genève Place Financière. « La Place a ainsi tout à gagner de l’apport de collaboratrices et de collaborateurs qui ont acquis une formation et une expérience à l’étranger ».

Crédit photo : FGPF

A lire aussi…

Close