TÉMOIGNAGE : « A quoi ressemble le quotidien d’un trader d’exécution dans un hedge fund ? »

eFC logo
TÉMOIGNAGE : « A quoi ressemble le quotidien d’un trader d’exécution dans un hedge fund ? »

Si quelqu'un vous disait qu’il était trader pour un hedge fund, seriez-vous impressionné ? Probablement. Mais les traders de hedge funds ne sont pas aussi importants que vous pourriez le penser. Les traders sell-side se situent au sommet de la chaîne alimentaire du front office, mais les traders buy-side ne prennent généralement pas de grandes décisions quant à l’engagement du capital de l’entreprise.

Au contraire, ces décisions sont prises soit par des gestionnaires de portefeuille en chair et en os, soit de plus en plus par des systèmes de trading informatisés. Les traders de hedge funds sont des traders d’exécution. Ils ont un job - exécuter les transactions demandées par leurs maîtres humains ou robots. Ainsi, par exemple, un gestionnaire de portefeuille ou un système informatique peut décider que le fonds doit perdre 20% de son exposition à l’action Uber avant la fermeture des marchés. Le trader exécution doit alors vendre toutes ces actions dans le délai imparti et obtenir la meilleure cotation possible.

Sans contribution au P&L, les traders d’exécution sont relativement méconnus. Ils sont également gravement sous-payés par rapport aux gestionnaires de portefeuille de hedge funds. Étant donné le battage médiatique autour des algorithmes de trading ultra-rapides et entièrement automatisés, vous serez peut-être surpris d'apprendre qu'il y a encore des humains engagés dans une tâche aussi banale.

En fait, les traders d’exécution constituent toujours un rouage essentiel de nombreux hedge funds.

Premièrement, il y a beaucoup de transactions difficiles à automatiser. Tous les produits ne sont pas commercialisés sur des marchés auxquels il est possible de se connecter via des API automatisées. Certains échanges ont encore lieu via des interfaces manuelles, la messagerie Bloomberg ou même le support totalement obsolète du téléphone.

Deuxièmement, il existe encore de nombreux marchés sur lesquels les traders d'exécution négocient encore mieux que les algos automatisés. Les marchés qui ne sont pas particulièrement liquides ou qui présentent d’autres caractéristiques inhabituelles sont difficiles à appréhender pour les algorithmes.

Pour un petit fonds, ou un fonds qui vient de démarrer, il peut être déconseillé ou trop coûteux d’utiliser des systèmes de trading entièrement automatisés. Écrire un code suffisamment robuste pour permettre des transactions entièrement automatiques n’est pas une tâche facile, et sa valeur est limitée par rapport au temps consacré à l’optimisation de vos stratégies de trading. Je connais plusieurs grands fonds de trading systématique relativement importants qui génèrent leurs positions de manière entièrement automatique, mais qui ensuite comptent sur des traders d’exécution pour soumettre les ordres.

Bien sûr, la plupart des fonds automatisent bon nombre de leurs transactions, mais les traders d'exécution ont encore d'autres rôles importants à jouer, en dehors du trading. Les traders d'exécution peuvent ainsi aider les gestionnaires de portefeuille et les concepteurs de stratégies de trading à faire un meilleur travail. Ils sont en contact régulier avec le marché et peuvent collecter des informations et des tendances précieuses. Les traders humains peuvent renforcer leur valeur en aidant les entreprises à se conformer aux exigences réglementaires en constante évolution, telles que les interdictions temporaires de vente à découvert ou la politique de meilleure exécution prescrite par MFID-II.

Ce travail est encore plus important dans un fonds de trading systématique, où les concepteurs de stratégies sont souvent issus de milieux non financiers avec des doctorats en mathématiques ou en physique mais aucune expérience du marché. Les traders expérimentés peuvent aider à faire en sorte que leurs stratégies ne fassent rien d’impossible ou d’irraisonné

L'expérience approfondie des traders d'exécution peut aider les concepteurs d'algorithmes de trading à améliorer les performances de leurs algos. À long terme, cela signifiera moins de traders d'exécution. Les gestionnaires de hedge funds doivent donc correctement les motiver.

Les fonds qui n'ont pas leurs propres algo trading peuvent externaliser le travail à des banques ou à des sociétés spécialisées telles que Quantitative Brokers. Les traders expérimentés en exécution sont souvent les mieux placés pour gérer la relation et s'assurer que le fonds reçoit un bon niveau de service.

Avec de multiples voies de commercialisation (traders humains, algos internes, algos et traders en sous-traitance), il est important d’utiliser une analyse comparative appropriée pour garantir que tout le monde reste honnête. Le benhmarking est plus facile lorsque vous pouvez comparer des choses similaires. Il peut donc être judicieux d’allouer des ordres au hasard à différents itinéraires, même lorsque cela n’est pas optimal. Votre algo interne a beau être plus à l’aise avec le trading des futures sur l'indice S&P 500 que votre trader d’exécution humain, rien ne vous empêche d’envoyer 10% de votre flux au desk de trading humain.

En plus de vérifier que votre algo a un bon rapport qualité-prix, cela sera très utile si votre système algo tombe en panne. Un pilote de ligne qui utilise toujours le pilote automatique oubliera comment voler manuellement en cas d'urgence. Les pilotes sont donc encouragés à s'exercer régulièrement à contrôler les avions à l'ancienne. De même, les traders d’exécution humains doivent garder leurs compétences à jour.

Avec une analyse comparative appropriée, il est relativement facile pour les traders d'exécution de prouver qu'ils ajoutent de la valeur, par rapport à d'autres options d'exécution. Cependant, il est notoirement difficile de déterminer si un gestionnaire de portefeuille génère un alpha statistiquement significatif. Les traders d'exécution mal payés pourraient vouloir en tenir compte au moment de négocier leur prochain bonus.

Robert Carver est l’ex-responsable fixed income du hedge fund quantitatif AHL où il a travaillé avec des traders d’exécution certes brillants mais sous- payés. Dans un passé lointain, il a également travaillé comme trader sell-side. Il est par ailleurs l’auteur de «Systematic Trading» et de «Smart Portfolios ».

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...