TÉMOIGNAGE : « Le job en banque où la plupart des gens sont inutiles »

eFC logo
TÉMOIGNAGE : « Le job en banque où la plupart des gens sont inutiles »

A quoi bon s'en faire ?

La semaine dernière, j'ai pris un café avec le responsable des ventes et de la recherche d’une banque d'investissement. Dans une salle des marchés, il est notoire que ceux qui travaillent dans les domaines des ventes et de la recherche sont bien payés, alors je voulais savoir à quoi la vie ressemblait réellement dans ce domaine.

Il m'a donné son opinion avec honnêteté : la plupart des gens sont superflus.

Mon ami a comparé les research sales avec une équipe de football. Bien que vous ayez besoin d’une équipe complète pour jouer, vous n’avez besoin que de deux ou trois joueurs pour marquer des buts. Malheureusement, vous avez besoin de toute une équipe pour les soutenir.

En tant que chef d’équipe, il voit certaines personnes de son activité se spécialiser toujours davantage. Il estime que dans quelques années, cela concernera tout le monde. Vous aurez toujours besoin d’une équipe de vente et recherche macro pour avoir une vue d’ensemble du marché et des spécialistes du secteur. Mais les généralistes de la vente et de la recherche vont voir leur nombre diminuer.

Si vous êtes généraliste, vous n’êtes là que pour aider les clients que la banque estime devoir couvrir. Pour leur part, les vendeurs spécialisés parlent constamment aux traders et ont une bonne compréhension des volumes et des besoins clients. Ils connaissent parfaitement leurs secteurs. Demandez-leur combien Volkswagen vend de voitures en Chine et vous aurez une réponse rapide, tandis que les généralistes resteront évasifs. Couvrant un grand nombre de clients, ils tirent leurs données de rapports de recherche. À l'aube du Natural Language Processing, le type de service que les ordinateurs fourniront dans un avenir très proche sera le leur.

Les emplois de vente généralistes sont déjà en baisse. Les clients investissent davantage dans leurs propres recherches et les budgets diminuent. Si vous travaillez dans la vente comme généraliste, vos jours sont comptés. Alors spécialisez-vous… ou partez.

James Jones est le pseudonyme d'un vendeur actions ayant quitté une grande banque d'investissement américaine

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close