Les banques avec les jobs IT les plus ringards….

eFC logo
Les banques avec les jobs IT les plus ringards….

Si une banque a bien du mal à faire le deuil au XXIe siècle de ses vieux systèmes informatiques, c’est certainement la Deutsche Bank. Jadis accusés d'être dysfonctionnels par son Chief Operating Officer en personne, les systèmes informatiques délabrés de Deutsche ont contribué à faire échouer la fusion avec Commerzbank. Les tentatives pour rajeunir l'informatique ont également fait couler plusieurs COO de DB.

Il est cependant intéressant de noter que ce n’est pas la Deutsche Bank, mais une autre banque européenne qui se distingue par l’utilisation continue de logiciels obsolètes. - SocGen est de loin la plus grosse pourvoyeuse des programmeurs COBOL (Common Business Oriented Language) dans le secteur financier. 

En effet, le site carrières de SocGen révèle que la banque française recherche actuellement 48 postes mentionnant COBOL, soit deux fois plus que sa rivale la plus proche (Bank of America), trois fois plus que Citi et JPMorgan, et huit fois plus que Deutsche Bank (qui ne propose que 6 postes de ce genre), comme le montre le tableau ci-dessous. De quoi tordre le coup aux idées reçues concernant Deutsche Bank.

Certaines banques n'embauchent actuellement aucun programmeur COBOL. Goldman Sachs, par exemple, n'a pas de poste vacant pour les utilisateurs d'un langage de programmation inventé dans les années 1950. A noter que 12 jobs COBOL sont à pourvoir chez JPMorgan, et ce bien que la banque américaine ait manifesté sa volonté d’éradiquer le code hérité inutile.

Les banques utilisent généralement COBOL pour leurs travaux spécifiques à l’informatique centrale et pour les services de traitement en banque de détail. Cette dernière fonction est peut-être l'une des raisons pour lesquelles SocGen est si enthousiaste à l'idée de faire appel à l'expertise de COBOL à l'heure où tout le monde ou presque se met au code Python, y compris le DG.

Mais ce n'est pas la seule raison. « Il arrive que certaines banques fassent exceptionnellement appel à des seniors de 50 ans qui maîtrisent des langages devenus obsolètes comme Cobol lorsqu'il s'agit de basculer d'un système informatique à un autre », reconnaît Adrien Toul, en charge de l’activité IT du cabinet de recrutement Huxley où il accompagne les clients banque/assurance/hedge fund dans leur recrutement de profils IT et Digital.

Quoiqu’il en soit, les recruteurs disent que les programmeurs COBOL sont difficiles à trouver et peuvent donc gagner 25% de plus que ceux qui codent en Java, un langage qu’il serait prématuré d'enterrer trop vite lui aussi. Les vieux briscards de l’IT Finance n’ont pas dit leur dernier mot !

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close