Les banquiers d’investissement pas les seuls menacés par les réductions d’effectifs chez SocGen

eFC logo
Les banquiers d’investissement pas les seuls menacés par les réductions d’effectifs chez SocGen

Si les équipes de la banque de financement et d’investissement sont de loin les plus concernées par le plan de restructuration de la Société Générale avec 500 suppressions de postes rien qu’en France, d’autres équipes seront-elles aussi impactées, comme le rappellent les recruteurs en finance.

« Suite à l’annonce de la Société Générale d’un plan de départs, il va y avoir un mercato de candidats au niveau de la banque de financement et d’investissement (CIB) mais aussi de la banque privée et Lyxor », nous confime Christophe Laville, consultant senior banque & services financiers chez Morgan Philips Executive Search.

En ce qui concerne la Gestion d’Actifs et Banque Privée ainsi que le Métier Titres, des mesures devraient ainsi être mises en œuvre par la banque française afin de mieux concentrer l’utilisation de ressources sur les franchises cœur, et réduire les coûts. « Les activités supports de ces métiers ainsi que les Directions Centrales du Groupe devraient également s’adapter pour intégrer l’ensemble des ajustements et améliorer leur efficacité opérationnelle », souligne la banque.

Par ailleurs, SocGen souhaite simplifier l’organisation du siège des activités de Banque de Détail et Services Financiers Internationaux tenant compte de la réduction de son périmètre suite aux récentes cessions, en rationalisant et en intégrant les services mutualisés dédiés aux business units de banque de détail à l’international afin de renforcer leur agilité et leur efficacité opérationnelle.

Des activités au régime sec

Au siège de la banque privée à Paris, 55 suppressions de postes sur 87 sont ainsi prévues, rappelle L’Agefi Actifs. Trois créations de postes sont annoncées en parallèle. Le siège se concentrera désormais sur des fonctions de supervision, de pilotage et de suivi des risques et des exigences réglementaires, et cessera d’exercer des activités transversales comme le marketing et l’ingénierie patrimoniale (14 postes). A noter que le pilotage de la clientèle internationale pourrait être coordonné à partir du Luxembourg.

Chez Lyxor, le projet prévoit 28 suppressions de postes sur 95 éligibles au plan - au total Lyxor emploie environ 600 personnes dans le monde, dont 344 en France. Le gérant se concentrera donc sur les ETF, l'expertise fixed income, la plate-forme alternative Ucits et un nombre restreint de fonds ayant vocation à devenir des vaisseaux amiraux, au détriment des produits et solutions complexes ou longs à mettre en œuvre.

A chaque fois, le motif invoqué est celui de la rentabilité jugée insuffisante. Et SocGen n’est pas la seule concernée, loin s’en faut. D’autres banques françaises pourraient elles aussi devoir à terme réorganiser certaines de ces activités. A commencer par BNP Paribas Asset Management dont le ralentissement des embauches témoigne des difficultés actuelles de la filiale de gestion d’actifs de la banque de la rue d’Antin qui a enregistré une forte décollecte en 2018.

Pas facile en effet pour les banques de trouver leur place entre les gros gestionnaires d’actifs type Amundi et les petites sociétés de gestion spécialisées dans les stratégies de niche. « Il y a trop de gérants aujourd’hui sur ce créneau », souligne un chasseur de têtes cité par le Figaro Economie. Bref, tout comme les banquiers d’investissements, bon nombre de private bankers et gestionnaires d’actifs risquent bientôt de se retrouver sur le marché de l’emploi…

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

Crédit photo : AFP

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close