HSBC France ralentit le rythme de ses transferts depuis Londres mais recrute quand même…

eFC logo
HSBC France ralentit le rythme de ses transferts depuis Londres mais recrute quand même…

HSBC n'a pour l'instant transféré qu'un nombre « infime » de postes vers Paris en prévision du Brexit, a déclaré vendredi le directeur général de la banque, John Flint, à l’agence Reuters. Le nombre total de postes délocalisés vers la capitale française est probablement inférieur à 100, alors que HSBC avait précédemment évoqué le transfert d'un millier d'emplois en raison de la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne.

Ce qui n’étaient alors encore que des rumeurs il y a quelques semaines a donc été confirmé par la direction. En outre, le directeur financier de HSBC, Ewen Stevenson, a déclaré que l'établissement allait probablement ralentir le rythme de ces transferts en raison des incertitudes récentes autour du Brexit, dont la date a été reportée à deux reprises ces dernières semaines.

Qui plus est, il ne s’agit pas forcément de transferts depuis Londres. « Attention à ne pas faire de confusion entre ce qui génère des créations de postes du fait du développement de l’offre de produits afin de pouvoir proposer aux clients qui le souhaiteraient l’ensemble des produits depuis Paris, et les ‘relocations’ », nous précise une porte-parole de la banque à Paris.

A première vue, ce n’est donc peut-être pas le moment le plus opportun pour postuler chez HSBC qui semble avoir mis la pédale douce en termes de transferts post-Brexit et dont les résultats ont été particulièrement affectés par la faiblesse des revenus des activités de marchés, principalement dans le fixed income.

M&A ou compliance ?

Pourtant, HSBC France continue de recruter. Car qui dit ralentissement des transferts ne dit pas gel de l’activité. « HSBC table sur une mise en œuvre progressive de transferts, d’ajustements et de renforcements d’effectifs au gré à gré », rappelle à ce sujet Olivier Coustaing, associé au sein du cabinet de chasse de têtes Alexander Hughes basé Paris.

Si vous postulez, privilégiez donc plutôt la banque de financement et d’investissement (hors activité de marché) comme par exemple les activités de conseil en fusions-acquisitions et de crédits qui, depuis le printemps dernier, ont un nouveau responsable, Hubert Preschez (ex-SGCIB) et affichent de bonnes performances. En outre, des nominations laissant présager des recrutements ont eu lieu l’an dernier dans les équipes Financements LBO Mid-Cap et Principal Investments, chargée des investissements pour compte propre d'HSBC France.

Enfin, les fonctions compliance, plus difficiles à faire venir de Londres, sont toujours à l’honneur. HSBC France recherche ainsi actuellement un manager investigations-sanctions-alertes ainsi que des chargés de conformité réglementaire juniors et expérimentés. Dans ce dernier cas, une expérience significative (minimum 5 ans) au sein d'une banque dans un département de conformité ou de contrôle interne ou en audit est requise.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close