Voici combien vous pouvez espérer gagner en tant qu’analyst ou associate à Londres…

eFC logo
Voici combien vous pouvez espérer gagner en tant qu’analyst ou associate à Londres…

Combien gagnerez-vous vraiment en tant qu’analyst ou associate dans la division IBD d’une banque d’investissement à Londres en 2019 ? Et quelles banques paient plus (ou moins) que les autres ?

La société de recrutement londonienne Dartmouth Partners vient de publier son enquête sur les salaires et les bonus des banques en 2019. Comme d’habitude, elle confirme que le fait de travailler dans les M&A ou le corporate finance peut être très lucratif (bien que parfois éprouvant). A la sortie de l’université, les nouvelles recrues peuvent s’attendre à percevoir une rémunération totale de 74 k£ (85 k€). Six ans plus tard, en tant que senior associates, ils peuvent espérer gagner 225 k£ (260 k€)

Logan Naidu, CEO de Dartmouth Partner, a déclaré que les analysts et les associates avaient été satisfaits de cette année. Et pour cause : la différence entre la rémunération des meilleurs et des moins performants a diminué - à ce niveau, il s’agissait de garder un juste milieu.

Salaires et bonus des analysts

Les chiffres de Dartmouth concernant les salaires et bonus des analysts de la 1ère à la 3ème année montrent que les banques américaines paient généralement beaucoup plus que les européennes. Les chiffres ne sont pas toujours tout à fait comparables à ce niveau, toutefois, en raison des calendriers de paiement différents entre les banques.

Au cours de votre première année dans la division de banque d’investissement d’une grande banque, votre salaire sera de 50 k£ (58 k€). La rémunération fixe est remarquablement uniforme à ce niveau. Votre bonus sera d’environ 38 k£ (44k€) pour toute l’année, mais les banques européennes avec des calendriers de paiement différents ne vous accordent qu’un bonus de six mois. Pas de chance…

Au cours de la deuxième année de votre carrière en banque d’investissement, vous obtiendrez une augmentation de salaire de 10% (sauf si vous êtes chez Goldman ou UBS) et votre rémunération totale (salaire plus bonus) devrait dépasser 100 k£ (116 k€). Les banques européennes paient moins. Les banques américaines paient plus. C’est Citi qui paie le plus, mais cela semble être un cas unique après que la banque a payé un complément aux analysts de deuxième année pour les préparer à un nouveau cycle de paiement estival.

À partir de la troisième année, en tant qu’analyste dans une banque d’investissement (environ 25 ans), vous devriez percevoir une rémunération totale allant de 113 k£ (UBS) à environ 125 k£ (Credit Suisse ou JPMorgan). Encore une fois, Citi affole les compteurs, et cela est uniquement dû au changement de cycle de paiement de la banque - ce n’est pas pour toujours. Désolé.

Salaires et bonus des associates

Au rang associate, les écarts de paiements d’une banque à l’autre deviennent plus significatifs. L’exception à cette règle est l’associate année 0, lorsque l’analyst devient associate. Les analysts touchent fréquemment des bonus à une période différente (ex : été) de celle des associates (l’hiver), ce qui signifie que les associates reçoivent un bonus leur permettant de survivre au cours des 18 mois depuis leur dernier bonus analyst et avant leur premier bonus d’associate. Pour compliquer les choses, les associates 0 qui arrivent après une certification MBA reçoivent également un bonus d’inscription ...

À partir de la cinquième année de votre carrière en M&A dans une grande banque, vous serez un véritable ‘associate de première année’. À ce niveau, vous pouvez espérer gagner environ 160 k£ (185 k€). Et davantage si vous avez la chance d’être chez Bank of America.

En tant qu’associate de deuxième année, vous pouvez vous attendre à dépasser le seuil des 200 k£ (232 k€) si vous travaillez pour une banque américaine seulement.

Enfin, en tant qu’associate troisième année, vous pourriez vous attendre à 225 k£ (260 k€). Bien que tout cela paraisse très attrayant vu des juniors d’autres secteurs qui émargent à 35 k£ (40 k€), il y a deux choses à garder à l’esprit. Tout d’abord, vous travaillerez beaucoup plus dur dans une banque d’investissement (80 semaines ou plus, tard le soir et certains week-ends). Deuxièmement, seuls les courageux survivent. - Il n’est pas inhabituel qu’au moins 50% (souvent plus) d’une promotion d’analysts abandonne avant même de passer au niveau associate. Entrer dans une banque est difficile. Atteindre ces niveaux de rémunération est encore plus difficile. Seuls les plus brillants y parviennent.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close