Ces fintechs françaises qui recrutent pour leur développement international

eFC logo
Ces fintechs françaises qui recrutent pour leur développement international

Le développement d’une banque à l’international suppose d’être en mesure de mobiliser des moyens financiers (fonds propres, liquidités), opérationnels (implantations physiques, systèmes d’information, dispositifs de contrôle) et humains (équipes commerciales, senior bankers) très importants.

Le critère de taille apparaît dès lors déterminant. A contrario, le modèle de développement des fintechs apparaît en totale rupture avec celui des banques et il est intéressant de s’interroger afin de voir si les forces leur permettant d’émerger au niveau national ne seront pas des limites pour un développement international.

Tel était le thème d’une conférence intitulée « Internationalisation, le prochain défi des fintechs ? » et organisée par la chaire Fintech à l’Université Paris Dauphine dans le cadre des House of Finance Days 2019 à l’Université Paris Dauphine qui se tiennent jusqu’à la fin du mois

Ce qui est certain, c’est que l’internationalisation d’une startup financière ne s’improvise pas.  « En tant que Fintech, pour atteindre une dimension internationale, il faut réfléchir au-delà, à un accélérateur, l’intégration d’un grand groupe, un rapprochement et bien entendu un Know Your Customer (KYC) local », explique Emmanuel Dooseman, Partner, Global Head of Banking chez Mazars.

« Les partenariats à l’international sont extrêmement importants pour la croissance des FinTech », rappelle pour sa part Romain Liquard, responsable d’études chez Crédit Agricole S.A. qui a développé une dominante sectorielle sur les fintechs et le crowdfunding. D’où l’intérêt de faire appel à des profils financiers expérimentés.

Du travail en perspective…

Aujourd’hui, beaucoup de fintechs ont désormais plus de moyens pour recruter et certaines n’hésitent plus à solliciter directement des cabinets de chasse de têtes. « Nous avons été approché par plusieurs d’entre elles », nous confie Christophe Laville, consultant senior banque & services financiers chez Morgan Philips Executive Search qui dispose d’une practice Banque & Fintech.

Ce qui est certain, c’est que ce n’est pas le travail qui manque du côté des fintechs. « Nous avons désormais des champions français qui se financent sans grande difficulté et qui atteignent la taille critique. Ils sont visibles et se développent tous à l'international », se réjouit Alain Clot, président de l'association France Fintech.

A titre d’exemple, la néobanque française Qonto qui ambitionne de se développer cette année en Allemage, Italie et Espagne recherche actuellement un VP International Expansion avec idéalement 6 ans d’expérience chez un leader B2B SaaS et/ou une société de conseil ou une banque d’investissement de premier plan.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...