Les méga-banques d’investissement coréennes débarquent à Paris. Voudriez-vous y travailler ?

eFC logo
Les méga-banques d’investissement coréennes débarquent à Paris. Voudriez-vous y travailler ?

La tour Majunga à La Défense

Leurs noms ne vous disent peut-être rien mais il semblerait que plusieurs méga-banques d’investissements de Corée du Sud soient en train de lancer une offensive d’envergure sur la place financière parisienne, et notamment dans le quartier d’affaires de La Défense.

Actuellement louée à Deloitte et à AXA Investment Managers, la tour Majunga est au centre de toutes les attentions. Après une offre faite par un consortium composé des banques coréennes NH Investment & Securities et Hana Financial Investment, c’est finalement une troisième banque coréenne, Mirae Asset Daewoo, qui pourrait devenir le prochain propriétaire pour un montant estimé à près d’un milliard d’euros.

« Cet immeuble est le quatrième plus haut en France et le deuxième dans le quartier de La Défense », explique un porte-parole de Mirae Asset Daewoo, sans révéler si cet investissement immobilier abriterait à terme une partie de ses équipes. En revanche, Korea Investment & Securities (KIS) qui elle aussi est sur le point d’acheter un autre immeuble à la Défense, la Tour Europe, pour 300 M$ (265 M€) ne se contente pas de faire de l’investissement immobilier.

Pour preuve, KIS vient de nouer ce mardi un partenariat stratégique de gestion de dette d’infrastructure avec BNP Paribas Asset Management qui agira pour le compte de la banque coréenne en tant qu’originateur et gérant exclusif de dette d’infrastructure junior européenne, pour un montant pouvant aller jusqu’à 2 milliards d’euros. Il est donc possible de travailler indirectement pour le compte d’une banque d’investissement coréenne à Paris, ces dernières semblant apprécier la French touch’.

« Cet accord confirme la force de notre approche différenciante de la dette privée fondée sur une forte capacité d’origination, une approche globale de la gestion du crédit et une capacité de structuration de premier plan », indique David Bouchoucha, responsable du pôle Dette Privée et Actifs Réels chez BNPP AM où travaillent 50 professionnels du crédit spécialisés dans la dette corporate, la dette d’infrastructure, la dette immobilière et la finance structurée.

Bientôt un effet Brexit ?

Après tout, la percée des banques coréennes dans la finance parisienne n’est pas si surprenante. Fin 2017, Paris Europlace a en effet signé un accord de coopération tripartite avec la Municipalité de Séoul et Financial Hub Korea afin de dynamiser les relations d'affaires entre acteurs financiers français et coréens, première étape dans la coopération financière bilatérale entre les deux pays.

Qui plus est, dans le cadre du Brexit, certaines banques coréennes disposant d’une implantation à Londres comme Mirae Asset Daewoo ou Samsung Securities pourraient bientôt venir s’installer à Paris. D’ailleurs, Samsung Securities a récemment réalisé son premier investissement en France dans les énergies renouvelables en dirigeant un consortium comprenant notamment Schroder Aida, la société de gestion de portefeuille AIFM du groupe Schroders spécialisée sur le financement d’infrastructures.

En attendant l’arrivée d’une méga-banque d’investissement coréenne à Paris, vous pouvez toujours tenter d’envoyer votre candidature chez Korelya Capital, le fonds d’investissement fondé par l’ex-ministre de la Culture Fleur Pellerin qui emploie une dizaine de personnes chargées d’accompagner les investissements coréens en France dans le domaine des nouvelles technologies et à financer les start-ups françaises en leur donnant accès aux marchés asiatiques.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...