Le Brexit peut-il changer la donne dans la stratégie d'implantation des banques chinoises à Paris ?

eFC logo
Le Brexit peut-il changer la donne dans la stratégie d'implantation des banques chinoises à Paris ?

« La stratégie d’implantation des banques chinoises à Paris ayant été décidée bien avant le Brexit, ce dernier aura un impact limité sur la création de nouvelles structures », nous explique Vianney Imbert, Head of Finance & Operations chez China Construction Bank Paris Branch. « Par contre, il est possible que certaines activités exercées depuis Londres soient transférées sur le continent, notamment à Paris ». 

En effet, les banques chinoises n’ont pas attendu le Brexit pour s’implanter à Paris. Présente en France depuis 1978, Bank of China est la première des quatre grandes banques publiques chinoises à s’être implantée, suivie de l’International Commercial Bank of China (ICBC), la China Construction Bank, l’Agricultural Bank of China, et plus récemment de Bank of Communications (BoCom) et China Everbright Bank.

Il faut dire que la place financière de Paris ne ménage pas ses efforts pour attirer banquiers et investisseurs chinois. « Paris Europlace est mobilisé de longue date pour construire des relations durables avec les places financières chinoises, accueillir l'activité des banques et investisseurs chinois en Europe et faire de Paris le hub européen pour l'internationalisation du RMB », rappelle son délégué général Arnaud de Bresson.

Enfin, la place de Paris a également réussi à attraper dans ses filets des banques britanniques ayant de forts intérêts en Asie comme la sino-britannique HSBC ou bien Standard Chartered qui tire l'essentiel de ses revenus du continent asiatique et a renforcé de 40% ses effectifs parisiens qui s'élèvent à une vingtaine d'employés actuellement.

Des recrutements discrets

En attendant le Brexit, des recrutements bien que discrets ont lieu dans les banques chinoises. Bank of China, par exemple, a recruté au mois de janvier Frédéric Breaud en tant que responsable des risques opérationnels pour son bureau parisien. Ce diplômé d’un Master Project Finance à l’ESCP Europe spécialisé dans le pricing dérivés le trading et le contrôle des risques affiche plus de 20 ans d’expérience dans les marchés financiers et a occupé des fonctions front office et risques chez BNP Paribas et RBS, à Paris, New York, Hong Kong et Singapour.

Banks of China n’est évidemment pas la seule à recruter à Paris. « Cinq nouveaux collaborateurs devraient nous rejoindre en 2019, sachant que nous employons actuellement vingt collaborateurs », indique Vianney Imbert à propos de China Construction Bank Paris Branch, tout en en précisant que la banque « a quasiment achevé la sélection des candidats pour 2019 ».

Quid du candidat idéal

Votre décision est prise : vous voulez travailler dans une banque chinoise à Paris. Encore faut-il savoir quels sont les profils recherchés. « Les banques chinoises recherchent en premier lieu des experts pour la maîtrise des normes locales. Le respect des obligations réglementaires est leur priorité », précise Vianney Imbert.

« Ensuite, le choix pour des candidats ayant une expérience significative dans des groupes de renom leur permet de s’assurer, d’une part, de se doter de compétences et d’autre part, d’accéder à des réseaux locaux », poursuit-il.

Enfin, faut-il maîtriser quelques bases de mandarin pour travailler dans une banque chinoise à Paris ? « Non, cela n'est pas nécessaire », répond Vianney Imbert. « Pour les employés locaux, au-delà des compétences recherchées, une ouverture d'esprit et une flexibilité pour s'adapter aux pratiques professionnelles et culturelles chinoises seront recherchées chez les candidats ». A bon entendeur…

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close