☰ Menu eFinancialCareers

Zoom sur les plans de recrutement des Big Four en France pour 2017-2018

Businesswoman outdoors looking at camera with three businesspeople around her

L’automne est la période où les grands cabinets de conseil et d’audit communiquent sur leurs plans de recrutement pour l’année fiscale en cours et à venir. Si Deloitte et PwC ont déjà publié leurs plans le mois dernier, KPMG devrait leur emboîter le pas ce mois-ci (nous actualiserons dès lors les données ci-dessous). Quant à EY, il a précisé les contours de son plan de recrutement à l’occasion de la publication de ses résultats.

Voici donc, cabinet par cabinet, les volumes de recrutement annoncés, leur répartition ainsi que les profils qui seront les plus recherchés d’ici la fin 2017 et sur l’ensemble de l’année 2018 :

Deloitte : accélération de la diversification des profils et des compétences

Combien de recrutements ? Deloitte recrute 2.300 collaborateurs en CDI dont un tiers de profils expérimentés pour l’année fiscale 2017-2018. Qui plus est, 1.500 stagiaires et alternants rejoindront également le cabinet. A noter que ces chiffres comprennent l’ensemble des activités de Deloitte, de son cabinet d’avocats TAJ et de sa filiale d’expertise comptable In Extenso.

Quels profils ? « Nous recherchons les meilleurs talents dans des domaines de compétences nouveaux. Des collaborateurs à la fois audacieux et experts, ayant une diversité de profils et capables d’interagir ensemble », indique Sami Rahal, CEO de Deloitte France et Afrique francophone.

Dans quelles activités ? Pour accompagner sa croissance et notamment ses métiers du Conseil et Risk Advisory (Conseil en Gestion des Risques), Deloitte recrute des consultants débutants et expérimentés qui allient compétences et savoir-être. Le Cabinet offre des opportunités de carrière à des ingénieurs expérimentés généralistes mais aussi de spécialisations très diverses et pointues pour répondre à la multitude des services attendus par ses clients de toutes tailles et de tous secteurs.

Pour quels postes ? Deloitte recherche, par exemple, des data analyst, data scientist, experts en cybersécurité, ou en blockchain, directeurs de projets, ingénieurs spécialisés dans le développement durable, supply chain, et l’agroalimentaire, etc.

Nouveauté 2018 ? « Les profils de nos collaborateurs ont fortement évolué ces dernières années. En 2018, nous avons pour objectif de recruter des diplômés issus à 50% d’écoles de commerce, à 30% d’écoles d’ingénieurs et à 20 % d’universités », indique Felicitas Cavagné, Associée responsable Marque Employeur chez Deloitte.

Où postuler ? Retrouvez les postes à pourvoir à Paris et en régions sur le site carrière de Deloitte et venez découvrir le quotidien des collaborateurs de Deloitte sur Instagram.

PwC : nombreux recrutements de spécialistes en transformation des entreprises

Combien de recrutements ? PwC a prévu de recruter environ 1.700 personnes en France et dans les pays francophones d’Afrique, entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018. « Afin de répondre à nos besoins de développement sur les métiers en transformation (audit des systèmes d’information, activités liées à la gestion des risques ou encore les profils de conseil en SI), nous avons atteint un objectif de recrutement ambitieux sur l’année 2016/2017 », rappelle Virginie Groussard, directrice du recrutement chez PwC. « Nous maintiendrons ce niveau pour l’année à venir afin de soutenir nos besoins et d’accompagner la croissance de nos activités ».

Quels profils ? Le cabinet recherche près de 500 profils expérimentés, parmi lesquels des auditeurs, notamment spécialisés dans les technologies de l’information et les activités liées à la gestion des risques, mais aussi des consultants en technologie, stratégie opérationnelle et systèmes d’information, ou encore des spécialistes du secteur de la logistique et opérations.

Dans quelles activités ? PwC a prévu de recruter 800 personnes en audit, 650 pour ses activités de conseil (stratégie, consulting, transactions et juridique et fiscal), 200 pour ses activités d’expertise comptable et 50 dans ses fonctions supports (finance, ressources humaines, marketing/communication, IT).

Pour quels postes ? PwC continuera à recruter un nombre important d’ingénieurs, qu’ils soient data analysts, data scientists, consultants en business analytics ou bien consultants en stratégie opérationnelle, technologies et systèmes d’information. Ces profils viennent renforcer les activités du cabinet en matière de conseil en transformation des entreprises.

Et du côté des Jeunes Dip ? PwC prévoit d’embaucher environ 700 jeunes diplômés, essentiellement des profils BAC +5 issus d’écoles de commerce, d’écoles d’ingénieurs ou de formation universitaires en lettres, sciences humaines et sciences (notamment à travers l’Opération Phénix). PwC recrutera également des profils BAC +2/3 en alternance au sein des « promotions PwC » à l’IGEFI et l’ENOES ou en CDI notamment pour son pôle d’excellence comptable qu’ils soient jeunes diplômés ou expérimentés. PwC accueillera enfin 500 stagiaires, sachant que plus de la moitié de ces stages sont des stages de pré-embauche.

Nouveauté 2018 ? A partir du mois de novembre, les candidats invités aux sessions de recrutements pour les métiers de l’audit et de la gestion des risques devront se confronter à un escape game grandeur nature. « Chez PwC, nos nouveaux collaborateurs jeunes diplômés ne doivent pas être des clones », relève Virginie Groussard. « Intégrer un escape game dans le cadre du processus de recrutement est un moyen de montrer notre volonté et notre capacité à innover dans nos pratiques RH ».

Où postuler ? Sur le site carrières du cabinet

EY : nouvelles compétences via des recrutements ciblés

Combien ? En 2017, ce sont plus de 1.300 collaborateurs qui auront rejoint EY dont trois quart de jeunes diplômés et 300 collaborateurs expérimentés, dont 17 associés.

Quels profils ? Depuis quatre ans, ce sont plus de 800 experts qui ont rejoint le cabinet par le biais de recrutement ou d’acquisitions ciblées afin de constituer des équipes spécialisées dans les domaines cyber, analytics, digital, stratégie et sustainability et de construire de nouvelles offres pour répondre aux besoins croissants des entreprises et du secteur public.« A l’instar de nos clients, notre plan de transformation se déploie autour des compétences et assets qui développeront les innovations de demain et permettront de tirer leur meilleur bénéfice des disruptions technologiques », précise Jean-Pierre Letartre, président d’EY en France.

Nouveauté 2017-2018 ? Lancement d’un LAB EY, EY Wavespace, espace collaboratif unique de 600m2 situé dans les locaux d’EY, Tour First à la Défense, dédié à l’innovation et la production de services en Analytics, Cyber et Digital, croisant les expertises des quatre métiers du cabinet (audit, conseil, fiscalité et droit, transactions).

Où postuler ? Sur le site carrières du cabinet.

KPMG : doubler les activités dans les métiers du conseil

Combien de recrutements ? Pour 2017, KPMG a prévu de recruter 1.900 nouveaux collaborateurs à Paris et en région, dont 1.600 postes destinés à des juniors et 300 à des salariés très expérimentés.

Quels profils ? KPMG recrute aussi bien des profils d’auditeurs que des consultants, pour les métiers de transactions, de services ou du consulting. Pour les experts comptables, KPMG ouvre des postes pour débutants et expérimentés. Les talents doivent en revanche être issus d’école de commerce, de formation ingénieur ou de formation universitaire avec une spécialisation finance.

Dans quelles activités ? Les futures embauches concernent majoritairement l’Audit, le Conseil et l’Expertise Comptable-Conseil, à Paris et sur toute la France.

Où postuler ? Déposez votre candidature en ligne sur le site carrières de KPMG.


Crédit photo : Chris Ryan / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici