☰ Menu eFinancialCareers

Les BFI françaises renforcent certaines de leurs activités. C’est le moment de postuler…

Businessman outdoors runing

Vous voulez faire carrière au sein d’une grande banque d’investissement française ? Reste à savoir dans quelle ligne d’activité postuler. Les récentes nominations internes ou recrutements externes auxquelles les grandes BFI françaises ont procédé ces dernières semaines permet de savoir quelles sont les activités qu’elles entendent développer à plus ou moins long terme.

Voici donc quelques-unes des principales annonces récentes faites par BNP Paribas CIB, SGCIB, CACIB ou Natixis et qui montrent que vous devriez sérieusement songer à postuler dans des activités classiques comme le coverage, services aux institutions financières (FIG), des activités plus glamour comme la green finance ou bien plus inattendues comme le corporate banking au UK, en dépit du Brexit et des craintes que suscite ce dernier chez certains banquiers français.

SGCIB dorlote les institutions financières (FIG)

Société Générale Corporate & Investment Banking a nommé Jose Enrique Concejo comme responsable mondial du Groupe Institutions Financières (FIG) au sein de la division relations clients et banque d’investissement. Sa nomination sera effective à compter du 1er janvier 2018. Basé à Paris, il sera rattaché à Thierry d’Argent et Sylvie Rémond, Co-Directeurs Relations Clients et Banque d’Investissement. Il remplacera Pierre-Yves Bonnet qui, après cinq années passées à la tête du Groupe Institutions Financières, évoluera dans de nouvelles fonctions au sein de la banque.

En collaboration avec Richard Kuras, responsable adjoint du Groupe Institutions Financières, Jose Enrique Concejo poursuivra le développement de la franchise institutions financières créée en 2012 dans une volonté de renforcer l’expertise sectorielle de la banque et d’enrichir l’offre de services et de conseil à destination de ses clients institutions financières.

Le département propose ainsi une offre intégrée de banque d’investissement au service des banques, assurances, gestionnaires de fonds, fonds de pension ou encore du secteur public (banques centrales, banques de développement, souverains, autorités publiques et entités supra nationales). Il regroupe à la fois une équipe de banquiers conseils en charge de la relation clients et des experts dédiés en structure de capitaux, marché de capitaux et fusions-acquisitions.

CACIB : le coverage à l’honneur

CACIB a annoncé la nomination d’Alexandra Boleslawski comme responsable de Global Coverage Organisation, direction nouvellement créée dont l’objectif est de déployer une gestion harmonisée du coverage en France et à l’international. Elle est rattachée à la direction générale et devient membre du Comité Exécutif de Crédit Agricole CIB. Diplômée de HEC Paris, Alexandra Boleslawski a passé près de 20 ans dans les financements structurés dont les financements de projets. Depuis mars 2015, elle était directrice adjointe du coverage et du réseau international.

Autre nomination : celle de Jean-Michel Berling, banquier conseil auprès d’un portefeuille de grandes entreprises, nommé responsable du coverage au sein du métier des financements structurés et intègre le Management Committee de la Banque. Diplômé de l’Ecole Centrale de Paris et d’HEC Entrepreneurs, il a occupé différents postes chez JP Morgan à Paris, Londres et New York, en Equity Capital Markets, Equity Derivatives et Investment Management avant de rejoindre CACIB en 1998 où il deviendra responsable du département Global Equity Capital Markets entre 2008 à 2014.

Enfin, Timothy Sykes rejoint CACIB comme responsable du coverage des institutions financières. Précédemment en charge du coverage des banques européennes d’HSBC, ce diplômé de la LSE a commencé sa carrière en tant qu’analyste chez Credit Suisse avant de rejoindre UBS. Il devient par la suite trésorier adjoint du groupe Standard Chartered puis rejoint leTrésor britannique où il sera en charge de la gestion des participations de l’Etat dans RBS et Lloyds Banking Group. En 2010, il rejoint HSBC comme vice-président de Global Banking au service du coverage des banques européennes.

Natixis : cap sur la finance verte !

Natixis renforce ses ambitions stratégiques en matière d’économie verte et soutenable et crée un « Hub Green & Sustainable » au sein de la Banque de Grande Clientèle. Le hub est placé sous la responsabilité d’Orith Azoulay, diplômée ESCP Europe, qui a débuté sa carrière comme analyste actions chez JP Morgan Chase à Londres en 2000 puis intègre en 2003 Groupama AM pour y créer leur recherche ISR. Elle rejoint Natixis en 2008 pour diriger l’équipe de recherche ISR au sein de la recherche Global Markets.

Constitué d’experts, ce hub opérationnel accompagne, à l’échelle mondiale, les clients émetteurs et investisseurs en leur offrant un continuum transversal de solutions et d’expertises en matière de finance verte et soutenable. Ses missions sont les suivantes : recherche Green & Sustainable, structuration et origination de financements (obligations, crédits, titrisations) appliquant une approche O2D (Originate to distribute), structuration et ingénierie de solutions d’investissement (actions, taux, crédit) ou bien conseil auprès de clients investisseurs et émetteurs.

BNP Paribas CIB : vous avez dit Brexit ?

Le mois dernier, BNP Paribas a annoncé la nomination de Matthew Ponsonby au poste de responsable du métier Corporate Banking au sein du pôle Corporate & Institutional Banking (CIB) au Royaume-Uni. Il sera chargé de gérer et développer les services bancaires offerts aux entreprises par le groupe BNP Paribas au Royaume-Uni.

« Notre objectif consiste à développer cette franchise qui est déjà bien implantée au Royaume-Uni. Les connaissances approfondies du monde de l’entreprise de Matthew – que ce soit au Royaume-Uni ou à travers le monde – ainsi que son expérience unique dans le domaine de la banque d’investissement, nous aideront à atteindre cet objectif », a déclaré Anne-Marie Verstraeten, responsable Pays du Royaume-Uni, BNP Paribas, au sujet de cette nomination.

En mars, dans le cadre de son Plan de développement 2020, BNP Paribas CIB a identifié le Royaume-Uni comme l’un des quatre marchés européens pour lesquels l’objectif est de développer son activité, notamment dans les segments des services aux entreprises et aux filiales de groupes multinationaux implantées au Royaume-Uni. Brexit ou pas, c’est donc le bon moment de postuler, d’autant plus que BNP Paribas vient de fêter cette année ses 150 ans de présence au Royaume-Uni…

Crédits photo : Sam Edwards / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici