☰ Menu eFinancialCareers

SocGen nomme en tant que Directeur de la Sécurité du Groupe… un général de l’armée de l’air

general

Société Générale vient d’annoncer ce jeudi la nomination d’Antoine Creux au poste nouvellement créé de Directeur de la Sécurité du Groupe (Chief Security Officer), rattaché au Secrétariat général et membre du Comité de Direction du Groupe. Cette nomination est effective à compter du 1er octobre.

Face aux enjeux croissants en matière de sécurité tant des biens, des personnes que des systèmes d’information, Antoine Creux aura pour mission de veiller à ce que Société Générale continue d’apporter les réponses stratégiques et opérationnelles les plus adaptées pour protéger les actifs de la banque. Il opérera en liaison étroite avec les pouvoirs publics, ainsi qu’avec l’ensemble des institutions publiques en s’appuyant sur les moyens déployés par le Groupe en termes de sécurité et de sûreté.

L’Armée a le vent en poupe dans la finance

Général d’armée aérienne, Antoine Creux a effectué depuis 1979 toute sa carrière au sein du Ministère de la défense. En 2010, il est nommé Directeur de la Protection et de la Sécurité du Ministère de la Défense. Près de trois ans plus tard, il est nommé Major Général de l’armée de l’air notamment en charge de conduire un important plan de transformation. Depuis 2015, il était Inspecteur général des armées.

Si jadis les banques embauchaient d’anciens policiers pour des postes de sécurité, désormais, elles confient la sécurité à des individus ayant des antécédents dans les opérations militaires et les renseignements. Les exemples abondent : le managing director de la sécurité chez Goldman Sachs dans la zone EMEA est Ben Dyer, un ancien fantassin qui a passé 16 ans dans l’armée britannique, tandis que chez Deutsche Bank, le responsable mondial de la gestion de crise et de la sécurité est passé par l’Académie militaire de Sandhurst et a servi quatre ans… dans l’armée britannique.

Au delà des enjeux de sécurité, l’armée est un apporteur précieux de méthodologie et de valeurs fortes en termes de management pour les banquiers. Les business schools elles aussi se mettent à l’heure militaire pour que leurs étudiants soient encore plus résistants face à l’adversité. « Aujourd’hui, l’Armée est devenue tendance  », reconnaît Véronique Bouzou, enseignante et auteure de Génération Treillis. Dans ces conditions, difficile, vous l’aurez compris, de résister aux charmes de la grande muette…

Crédit photo : RP Defense – Overblog

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici