☰ Menu eFinancialCareers

L’ex-patron d’AXA rejoint le fonds d’investissement américain General Atlantic

Henri de Castries

Henri de Castries

Le fonds d’investissement new-yorkais General Atlantic a annoncé ce lundi qu’Henri de Castries, 63 ans, ancien patron du groupe AXA, est devenu son président Europe et conseiller spécial. Il conseillera les équipes d’investissement de General Atlantic pour l’évaluation des opportunités d’investissements dans la région et accompagnera la création de valeurs sur l’ensemble des entreprises appartenant au portefeuille international de l’entreprise.

« La carrière exemplaire d’Henri à la tête de l’une des institutions financières les plus éminentes d’Europe, sa vaste expérience en tant que chef de file d’entreprises au niveau international constitueront un atout important et précieux pour General Atlantic et pour les entreprises de notre portefeuille international », a déclaré Bill Ford, CEO de General Atlantic qui, pour l’occasion, va ouvrir un bureau à Paris en plus des bureaux européens déjà existants de Londres, Amsterdam et Munich.

Mais qu’est-ce qui a donc convaincu  l’ex-patron d’une société du CAC 40 employant 120.000 personnes de rejoindre une structure peu connue en France et composée d’une centaine de professionnels dans le monde ? « General Atlantic a une longue et impressionnante expérience en tant que partenaire de choix pour les entreprises en pleine croissance, tant en Europe que dans le monde entier », souligne Henri de Castries.

Une équipe qui emploie déjà des Français 

Nul ne doute que l’épais carnet d’adresses de l’homme d’affaires français diplômé d’HEC et de l’ENA et qui a supervisé de nombreuses transactions de M&A durant les 27 ans qu’il a passés chez AXA y est pour beaucoup dans cette nomination. À noter que celui qui aurait pu diriger Bercy en cas de victoire de François Fillon (parti depuis chez Tikehau Capital) reste administrateur de HSBC (dont il était également pressenti pour prendre la tête) et de Nestlé, et continuera de présider le think thank Institut Montaigne.

Si vous aussi voulez rejoindre à terme le bureau parisien de General Atlantic, il vous faudra afficher plusieurs années d’expérience dans la finance, de préférence dans une grande banque d’investissement américaine. A l’instar de Gabriel Caillaux, titulaire d’un Master Finance à l’ESCP-EAP qui a rejoint le bureau londonien de l’entreprise en 2004 après avoir travaillé quatre ans chez Merrill Lynch et où il exerce aujourd’hui la fonction de managing director et co-responsable EMEA. Ou bien  d’Héloïse Marleau, diplômée d’HEC Paris, qui a rejoint le bureau londonien en 2015 après avoir travaillé chez JPMorgan.

Sachez en tout cas que ce n’est pas le travail qui manque dans le fonds américain dont les équipes gèrent déjà plus de 20 milliards de dollars dans le monde (notamment via des participations dans Uber, Snap, AirBnB, Flixbus ou Buzzfeed) et qui entend bien renforcer sa présence dans l’Hexagone. Pour preuve, General Atlantic a récemment pris une participation de 60 millions d’euros dans la marketplace de bricolage ManoMano. En attendant d’autres deals….


Crédit Photo : gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici