Pourquoi essayer de surpasser les autres stagiaires en banque d'investissement est une perte de temps...

eFC logo
IB-intern

Un stage en BFI est l'occasion de mettre en évidence vos compétences, pas de vous battre avec d'autres stagiaires...

Les stages d'été des banques d'investissement sont incroyablement compétitifs pour y entrer, et il y a tellement de jeunes talents de haut niveau qui s'y côtoient que la tension se produit inévitablement. Certains pensent que la meilleure tactique est de considérer leurs pairs comme des concurrents pour des postes à plein temps et passent le plus clair de leur temps à élaborer un plan pour surpasser d'autres stagiaires et impressionner ainsi leur employeur potentiel.

Mais je vais simplement vous rappeler ceci : les stagiaires sont vos amis, ou du moins il n'y a pas de raison pour laquelle la plupart ne devraient pas l'être. A moins d'être dans une boutique qui emploie 15 stagiaires et qui n'a que 5 places à leur proposer, vous n'avez aucune raison de vous inquiéter de ce que font les autres autour de vous. Voici trois raisons pour lesquelles être trop compétitif avec vos collègues stagiaires n'est pas la bonne façon de procéder :

1. Ne soyez pas obsédé par le nombre de postes à pourvoir

Les banques d'investissement ont des stagiaires qu'elles gardent généralement 10 semaines afin d'examiner les recrues potentielles. C'est aussi un bon moment pour investir dans la formation et établir des relations avec les futurs employés.

Leur but est la rétention. Si une banque pouvait proposer des offres à 100% de ses stagiaires et que tous étaient acceptés, ils seraient extrêmement heureux. Sauf que le stage leur permet d'éliminer tous ceux qui, selon la banque, ne constituent pas un bon choix, en termes d'éthique de travail ou de culture.

Beaucoup de stagiaires pensent qu'ils doivent être meilleurs que tout le monde ou éliminer les autres pour se faire embaucher. Ce n'est pas le cas. Un bon travailleur qui a un fort potentiel culturel et fonctionne bien en équipe est ce que les banques recherchent chez un analyst.

Les banques aiment aussi proposer des offres aux stagiaires avec l'espoir qu'ils les acceptent. Elles n'hésitent pas à leur communiquer les taux d'acceptation de l'offre afin qu'ils se fassent une idée sur la façon dont leur banque est perçue par les nouveaux candidats. Cela réduit également leur temps et leur investissement dans la recherche de nouveaux candidats. Si elles embauchent des stagiaires solides, les banques n'ont pas besoin d'aller recruter de nouveaux analysts à plein temps. Beaucoup de banques essaient de faire autant de recrutement de juniors à temps plein que possible.

2. Votre travail parle de lui-même

Certains stagiaires s'intéressent beaucoup à ce que font les stagiaires d'autres groupes au lieu de penser à leur propre travail. Vous pouvez être consterné d'entendre un stagiaire qui dit être allé à un tas de réunions pendant que vous avez passé tout votre temps à élaborer des pitch books.

Un stagiaire qui travaille sur une transaction avec quatre équipes différentes pendant que son homologue passe le plus clair de son temps à élaborer des pitchbooks n'a pas plus de chances de décrocher une offre. À la fin, les deux peuvent obtenir des offres, car peu importe la façon dont ils ont travaillé l'un par rapport à l'autre. Ce qui importe est à quel point ils fonctionnent avec leurs équipes respectives sur chaque tâche confiée.

3. La compétition est malsaine

Beaucoup de stagiaires pensent que la concurrence les motive à réussir. Cela peut se vérifier dans de nombreux cas, mais en tant que stagiaire en banque, si vous voulez rivaliser avec n'importe qui, alors ce devrait être vous-même. Plus vous vous concentrerez sur ce que fait l'autre stagiaire, plus cela sera préjudiciable à votre propre travail. Quiconque fait semblant de travailler finira par se faire surprendre par un membre de l'équipe.

Si vos collègues stagiaires travaillent sur quelque chose et apprennent une nouvelle compétence dont vous considérez qu'elle pourrait vous être utile, demandez-leur de vous l'apprendre. Vous pouvez vous faire des ennemis mais seuls vos amis vous aideront à améliorer votre travail. Il y aura des moments où vous pourriez avoir besoin de quelqu'un pour vous aider à accéder à un fichier ou à imprimer des livres, et c'est à ce moment-là que vos amis en interne seront d'excellents atouts.

Certains stagiaires sont de vraies pipelettes qui dénigrent les stagiaires faisant mal leur travail. La plupart des analysts à temps plein considèrent de façon très négative les commères internes. Personne n'aime quelqu'un avec une mauvaise attitude qui se réjouit de la faiblesse d'autrui. Les banquiers veulent embaucher des gens avec qui ils peuvent s'asseoir à côté 80 heures par semaine. Plutôt que des personnalités hyper-compétitives, ils préféreront ceux qui font toujours du bon travail et travaillent bien en tant que coéquipiers.

Anish Patel est un ancien analyst en banque d'investissement chez BMO Capital Markets et consultant en développement corporate chez Madison Wells Media. Il a créé Valuation University, une ressource pour les étudiants de premier cycle intéressés par la banque d'investissement et qui fournit des conseils sur le développement de carrière, des idées sur la vie au desk et des guides de modélisation et d'évaluation financière. Anish Patel est par ailleurs le fondateur de Tinto Amorio, une start-up spécialisée dans les cocktails à base de vin mousseux.

Photo credit: cherezoff/GettyImages

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close