Des universitaires littéraires et scientifiques dans l’audit-conseil et la banque, c’est possible !

eFC logo
Business man standing on the top of books

Convaincus que les talents de demain sont issus de formations diverses et pas seulement des écoles de commerce et d’ingénieur, les cabinets de conseil et d’audit ainsi que les banques recrutent de plus en plus de collaborateurs issus d’horizons différents, aux parcours et expertises très variés. C'est notamment le cas de PwC qui participe à l’Opération Phénix dont il est à l'origine de la création du programme et dont la 11ème édition a été lancée cette semaine.

Depuis sa création en 2007, ce sont 250 étudiants et diplômés de Master 2 en Lettres, Sciences Humaines et Sciences qui ont ainsi intégré le monde de l’entreprise à des postes d’ordinaire réservés aux profils issus d’écoles de commerce ou d’ingénieurs. Avec un taux d’insertion supérieur à 80%, ce programme unique de recrutement en France incarne la diversité au service de la réussite des entreprises.

PwC souhaite recruter cette année une dizaine d’étudiants Phénix sur des postes d’auditeurs et de consultants. « En 10 ans, plus de 80 universitaires ont été recrutés par PwC à travers l’Opération Phénix et certains occupent aujourd’hui des postes de management », déclare Agnès Hussher, Managing Global Human Capital Leader et Managing Partner PwC France et Afrique francophone.

Un regard neuf et une vision critique

Il faut dire que ces collaborateurs aux formations atypiques dans le monde de l’audit et du conseil – Master 2 en histoire/géographie, en littérature, en philosophie, en ingénierie chimique, etc. – ont beaucoup à apporter aux équipes. « Leur savoir-être et savoir-faire permettent d’oser bousculer les situations établies et essayer de nouvelles approches », poursuit Agnès Hussher.

« Capacité d’innovation, transversalité…, voici quelques exemples de richesses que peuvent apporter ces profils à nos organisations. C’est pourquoi nous souhaitons faire évoluer les mentalités en démontrant l’intérêt de recruter des étudiants aux profils inhabituels à l’heure où les softs skills font la différence », se réjouit Océane Martinoty, manager chez PwC et Coordinatrice nationale du programme.

Et qu'en disent les principaux intéressés ? « Phénix est une réelle opportunité d’accéder à des postes dans de prestigieuses entreprises dont la candidature spontanée n’aurait certainement pas trouvé écho », reconnaît Manfreed Tomegah, consultant Customers & Operations chez PwC, ancien étudiant Phénix. « J’ai pu constater une réelle ouverture d’esprit dans ce processus de recrutement où chacun a cru en mon potentiel et en ma valeur ajoutée ».

Un dispositif unique en France

L’Opération Phénix est un dispositif unique dans le domaine du recrutement en France. Elle résulte d’un double constat : du point de vue des universités, la quasi fermeture des entreprises à ces diplômés ; du point de vue des entreprises, un vivier de recrutement trop limité et une diversité des recrues insuffisante.

Pour leur donner les meilleures chances de réussite, les étudiants embauchés par les entreprises suivent une année de formation en alternance de type Master 2 professionnel Métiers de l’entreprise dispensée par le centre de formation continue de Paris-Sorbonne. Les étudiants intègreront ensuite leurs entreprises à plein temps.

Parmi les 9 entreprises partenaires de l’année 2018, on relève également la présence de banques comme HSBC ou BRED Banque Populaire qui recruteront des jeunes diplômés à des postes de chargés d’affaires, d'analystes, de maîtrise d'ouvrage informatique ou bien encore de gestion back-office.

Calendrier 2018

L'organisation est bien rodée : après la mise en ligne à partir du 28 mars des types de postes proposés par les entreprises partenaires sur la page Facebook de l’Opération Phénix, les étudiants ont jusqu'au 11 avril pour présenter leurs candidatures dans trois entreprises partenaires au maximum, en fonction des types de postes qu’elles proposent.

Puis, entre le 12 avril et le 30 juin, les entreprises convoquent les étudiants pour des entretiens de recrutement. A la rentrée de septembre débuteront le contrat de professionnalisation pour l’ensemble des candidats recrutés ainsi que le Master professionnel en alternance au sein du service de la formation continue de la Faculté des Lettres de Sorbonne. A vous de jouer...

Crédits photo : leolintang / gettyimages

A lire aussi…

Close