Conseils de dernière minute pour décrocher un stage d'été en banque d'investissement

eFC logo
dv1959057

A toutes celles et ceux qui n'ont pas encore réussi à décrocher un stage en finance pour cet été, pas de panique : il est encore temps de postuler auprès des grandes banques d’investissement. Un rapide coup d’œil sur leurs sites carrières montre en effet qu’il reste quelques stages à pourvoir çà et là en banque d’investissement. Mais il faut vous dépêcher… Voici donc les principaux conseils que vous devriez appliquer pour maximiser vos chances de décrocher un stage pour cet été :

Scrutez quotidiennement les sites carrières des banques

Les grandes banques d’investissement françaises mettent régulièrement à jour leurs offres de stages sur leurs sites carrières. Bien que les offres soient publiées un an avant le début du stage, il reste encore des stages à pourvoir, même si ces derniers se comptent désormais généralement en quelques dizaines par établissement.

Ainsi, chez Crédit Agricole CIB, qui accueille chaque année en France plus de 400 stagiaires et 150 alternants au sein de ses métiers, il ne reste actuellement sur le site carrières une trentaine de stages qui s’adressent aux Bac+5 ou Master2 et une quarantaine de stages pour les Bac+4 ou Master1. Chez Natixis, le site carrières affiche encore 8 stages à pourvoir en finance de marché, 4 dans les risques, 22 en finance et stratégie. Chez SocGen, une vingtaine de stages sont encore disponibles en finance de marché.

Faites preuve d’un maximum d'adaptabilité

Vous rêviez absolument de faire un stage en M&A dans une grande banque d’investissement mais il n’y a plus de stage à pourvoir dans ce domaine ? Mieux vaut alors postuler pour un autre secteur d’activité (connexe si possible) plutôt que de vous retrouver sans stage. De toute façon, aux yeux des recruteurs en finance, ce qui compte le plus sur un CV, c’est l’expérience.

Optez pour d’autres voies : apprentissage, alternance, VIE…

A défaut d’un stage longue durée classique, vous pouvez bien sûr opter pour d’autres formes d’expérience professionnelle. « On a longtemps associé apprentissage et formations techniques peu qualifiées. Mais depuis près de 10 ans, le visage de l’alternance évolue : de plus en plus d’écoles proposent des formations Bac+4 et 5 spécialisées, en alternance », rappelle Marie-Hélène Agard, directrice senior chez Page Personnel.

Là aussi, il convient de regarder de près les sites carrières des banques. Toujours sur le site carrières de SocGen, il reste par exemple deux contrats en alternance de 12 à 24 mois pour des postes analyste valorisation et gestionnaire reporting Solvency qui débuteront début septembre à la Défense. Ou bien encore un VIE contrôleur de gestion junior à Luxembourg.

Tentez de mettre le cap sur la City

Certes, la plupart des banques d’investissement anglo-saxonnes ont depuis longtemps bouclé leurs campagnes de recrutement online de jeunes diplômés et de stagiaires qui commencent généralement 10 mois avant le début effectif du stage. Cela dit, rien ne vous empêche de postulez aux graduates programmes à Londres mis en place par certaines grandes banques d’investissement françaises, où le calendrier des inscriptions est plus souple.

Surtout, en plus des summer internships et des graduates programmes, « il existe des off-cycles, autrement dit des stages longs (4-6 mois) qu’on a vu se développer à Londres sous l’impulsion d’équipes de Français, y compris dans des établissements étrangers. Leur avantage est qu’ils ne nécessitent pas de convention de stage », rappelle Michael Ohana, fondateur et dirigeant d’AlumnEye, spécialiste de la préparation aux entretiens en investment banking et conseil en stratégie pour les Summers, Off-cycle et Graduates.

Visez des destinations autres que Paris et Londres

Chez BNP Paribas CIB par exemple, le gros des offres de stages concernent Paris et Londres (une douzaine de stages longue durée sont proposés pour chacune de ces destinations) dans des secteurs très variés : M&A, ECM, titrisation, coverage, dérivés actions, trade finance, commodities, trading, etc. Mais il y a parfois également des stages à pourvoir sur d’autres places financières européennes comme à Bruxelles ou Amsterdam pour des VIE analyst corporate banking par exemple.

Enfin rien ne vous empêche de candidater pour des destinations plus lointaines. «  C’est au cours d’un stage en Asie, où j’ai rencontré un certain nombre de traders et de banquiers, que je me suis dit que ce secteur allait m’offrir beaucoup plus d’options pour mon avenir », relève un étudiant français qui a par la suite réussi à décrocher un summer internship chez Merrill Lynch… à Londres. A vous de jouer... avant qu'il ne soit trop tard !

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close