Les assureurs pris à leur tour dans la tempête ?

eFC logo

Alors que les banques sont prises dans la tourmente, les professionnels de l'assurance commencent à leur tour à s'inquiéter. L'agence de notation Fitch a en effet dégradé, il y a peu, sa perspective pour le secteur de stable à négative , s'attendant à une augmentation notable des moins-values que beaucoup d'assureurs vont afficher sur leurs portefeuilles d'actifs.

Les déboires récents de l'assureur mutualiste Ethias, causés par la baisse de la valeur de la participation d'Ethias dans Dexia, sont l'illustration que l'assurance n'affiche pas la bonne santé qu'on lui prêtait. D'autres mauvaises nouvelles sont-elles à venir ?

Vu les événements récents, la Commission bancaire, financière et des assurances est vigilante, mais la situation du secteur des assurances n'est pas comparable à celle des banques notamment pour des raisons de reporting comptable , veut rassurer Veerle De Schrijver, porte-parole de la CBFA.

La majorité des acteurs du secteur enfoncent le clou en affirmant que les assurances privilégient le long terme. Les actions ne représentent que 12 % des placements , précise de son côté Wauthier Robyns, porte-parole d'Assuralia. Surtout, le secteur continue de recruter. Cédric Dorzée, porte-parole pour Axa, témoigne : Chez Axa, nous avions 180 postes à pourvoir cette année et nous devrions atteindre cet objectif.

Close