Révision du procès Kerviel : les réactions divergentes de la communauté financière...

eFC logo
ThinkstockPhotos-485944495

Sans surprise, les réactions sur les nouveaux développements de l'affaire Kerviel divergent

L’ex-trader Jérôme Kerviel entame un marathon judiciaire qui a débuté ce lundi par la plaidoirie de son avocat David Koubbi devant la commission d’instruction de la Cour de révision des condamnations pénales, deux jours avant le début du  procès, au civil, devant la cour d’Appel de Versailles. La requête de l'ancien trader de la SocGen pour faire annuler sa condamnation, en 2014, à 5 ans de prison dont 3 fermes, a été marquée par la diffusion un jour plus tôt, par 20 Minutes et Mediapart, d’un témoignage qui pourrait faire basculer l’affaire.

Enregistrée à son insu par Nathalie Le Roy, l’ex-commandante à la Brigade financière, qui a décidé de continuer ses investigations seule et en dehors de tout cadre juridique, Chantal de Leiris, ancienne vice-procureure du parquet de Paris, qui a suivi l’enquête sur les pertes de la Société Générale, assure notamment que la banque était au courant des pratiques de son trader. « Dans cette affaire, il y a des choses qui ne sont pas normales. Quand vous en parlez, tous les gens qui sont dans la finance rigolent, sachant très bien que la Société générale savait. La SG savait, savait… C’est évident. Evident ! Et alors, c’est vrai que sur le montant du préjudice, les 4 milliards et quelques, il n’y a aucune expertise. Il n’y a rien… »

De nouveaux éléments qui d’ores et déjà n’ont pas manqué de susciter de nombreuses réactions officielles ou bien sur les réseaux sociaux, dont vous trouverez ci-dessous un petit florilège. Nous ne manquerons pas d’actualiser ces réactions en fonction des nouveaux développements à venir, en attendant la décision qui sera rendue par la Haute juridiction rendra le 21 mars 2016. N’hésitez donc pas à revenir consulter régulièrement cette page…

Des réactions en chaîne…

L’une des toutes premières réactions émane de la principale intéressée, la Société Générale, qui s’est fendue d’un communiqué dans lequel la banque rappelle que « ces nouvelles allégations s’appuient sur des éléments semble t-il obtenus par des moyens contraires à l'éthique policière et judiciaire » et « déplore cette nouvelle manipulation médiatique dans l’affaire Jérôme Kerviel qui vise à faire pression sur la justice et occuper la scène médiatique à la veille de l’examen de la recevabilité de la demande de révision de la condamnation pénale de Jérôme Kerviel ».

Des explications qui n'ont pas manqué de faire réagir l’avocat de Jérôme Kerviel qui s’est exprimé sur son compte Twitter :

La com' de @SocieteGenerale est à hurler de rire "rien de nouveau" c est vrai, ce procès a toujours été truqué #PasNouveau #Kerviel

— David Koubbi (@DavidKoubbi) 18 Janvier 2016

Les politiques, s'ils s'étaient plutôt montrés discrets lors de la publication de l'arrêt de la Cour de cassation en mars 2014, n'ont pas hésité cette fois à monter au créneau, à gauche comme à droite. Le député UMP du Rhône et soutien de Jérôme Kerviel Georges Fenech appelle ainsi la ministre de la Justice Christiane Taubira à réagir. Idem pour Yann Galut, député du Cher et fondateur de la GaucheForte :

Les faits révélés par @mediapart ds l'affaire @kerviel_j sont extrêmement graves, je saisis @ChTaubira de ce scandale,la vérité doit éclater — Yann Galut ن (@yanngalut) 18 Janvier 2016

Enfin, les professionnels de la finance n'ont pas manqué non plus de réagir, certains prenant la défense de l'ex-trader de la SocGen, d'autres condamnant ses agissements :

@kerviel_j De tous coeur avec toi Mec ! Tous les trader le savent. Ta hiérarchie était forcément informé d'une telle position...

— Francheteau Julien (@JulienFranch) 18 Janvier 2016

De l'art d'enfumer les médias https://t.co/tsQmpLdvr9 via @wordpressdotcom #kerviel @societegenerale

— Jean-Paul Chapon (@jpchapon) 18 Janvier 2016

Aucune banque n'aurait toléré 1/100ième des risques pris par #Kerviel, dont l'activité supposée n'avait rien à voir avec ce qu'il cachait2/3

— Jean-Charles Simon (@smnjc) 18 Janvier 2016

Pour en savoir plus sur la genèse de cette nouvelle affaire dans l’affaire, vous pouvez revoir l’émission Complément d’enquête intitulée Kerviel : au cœur du mensonge et diffusée sur France 2 le 14 janvier, où s'expriment notamment Séverin Cabannes et Jean-François Grégoire, respectivement directeur général délégué et directeur des risques à la SocGen,et dont voici un extrait :

Complément d'enquête. Kerviel : des témoignages troublants  

A lire aussi…

Close