BNP Paribas Fortis veut un effort salarial collectif pour maintenir l'emploi

eFC logo

La banque de détail et la banque privée de BNP Paribas Fortis font actuellement l'objet d'investissements importants. Environ 100 millions d'euros seront injectés dans les systèmes de gestion de la relation client et 40 millions dans la banque privée , a détaillé Peter Vandekerckhove, responsable de ce pôle d'activité (Les Échos.fr, abonnement). Au final, la banque espère accroître de 20 % à 30 % le volume des contacts directs qu'elle entretient avec les 3,6 millions de clients de son réseau de détail.

Si ces investissements concernent surtout le volet technique (rénovation des agences, modernisation des automates bancaires, des systèmes de banque par Internet et par téléphone mobile...), BNP Paribas Fortis investit également dans l'humain. Fin 2010, la banque employait près de 17 000 équivalents temps plein, un nombre en progression de 2,2 % par rapport à l'année précédente, ce qui en fait le premier recruteur net du secteur financier en Belgique. La banque pour petites entreprises et professionnels compte désormais 3 000 collaborateurs, et la banque privée emploie 1 000 personnes, contre 250 avant le rapprochement avec BNP Paribas. Qui plus est, le groupe ne lésine pas sur les efforts de formation pour améliorer la spécialisation des équipes.

Des salaires basés sur la satisfaction du client ?

En dépit de ces efforts, la banque pâtit actuellement d'un ratio de coûts sur bénéfice supérieur à celui de ses concurrents directs. Pour réduire ces coûts en 2012, la direction souhaite donc modifier sa politique salariale, peut-on lire dans L'Écho et De Tijd. Si elle entend maintenir l'emploi, elle demande en revanche un effort collectif de ses employés pour pouvoir maintenir sa position actuelle et garantir la satisfaction de ses clients.

Dans un document de travail, le ton est donné : une série d'éléments du modèle salarial de Fortis doivent être adaptés à celui de BNP Paribas, notamment en ce qui concerne la rémunération variable et l'évaluation des prestations . Tandis que le modèle salarial actuel est lié aux performances, le document propose d'y ajouter la satisfaction du client : Il est proposé d'introduire un système de bonus, non récurrent, lié aux résultats et dépendant principalement de ce critère de satisfaction des clients .

Les employés de BNP Paribas Fortis bientôt notés par leurs clients ? Max Jadot, administrateur délégué du groupe bancaire, a éludé la question au cours d'une interview. Nous en discutons avec nos partenaires sociaux , s'est-il contenté d'affirmer, sans autres commentaires (Trends.be).

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close