OPINION : Pourquoi vaut-il mieux bien payer les traders ?

eFC logo

Il n'y a rien de mal à bien payer de bonnes performances. Un trader de haut niveau est un atout très prisé, aussi les banques entrent-elles naturellement dans la compétition visant à attirer les meilleurs talents en offrant des packages de rémunération élevés.

Il n'y a également rien de mal à donner aux traders des incitations pour les motiver à faire du profit pour la banque. Simplement, les banques devraient aligner leurs incitations avec leurs intérêts. Cela signifierait que les traders seraient sanctionnés pour leurs pertes ou récompensés pour leurs performances à long terme. Ce sont aux conseils d'administration de prendre ce genre de décisions. Si les banques mettent en place des structures de rémunération qui encouragent les traders à prendre des risques excessifs, elles devront en payer les conséquences elles-mêmes.

Ce qui est inacceptable - et ce que la réglementation doit donc éviter -, ce sont les situations dans lesquelles des incitations créent un risque systémique. Par exemple, si un établissement présent partout dans le monde est fortement endetté et exposé aux risques, il est à craindre que son échec puisse se répercuter sur des pans entiers du système financier, emportant dans son sillage une partie de l'argent des déposants et des contribuables.

Lehman Brothers est un cas d'espèce. Je crois que les régulateurs ont un rôle à jouer dans la prévention de ce type de situation. Mais la majorité des traders n'ont pas l'envergure suffisante pour présenter un risque systémique.

Stuart Fraser est président du Comité Politique & Ressources à la City of London Corporation.

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close