OPINION : Quelques conseils pour réussir vos entretiens en banque d'investissement

eFC logo

Changer d'entreprise, ou être contraint de le faire, est de loin le moyen le plus facile d'augmenter considérablement votre salaire. Ainsi, passer des entretiens s'avère être un moyen incontournable pour maximiser vos potentiels de gains.

Basés sur mon expérience, l'observation et la débrouillardise, voici mes conseils pour jouer le jeu de l'entretien tel que l'on ne vous l'apprendra (probablement) jamais à la Harvard Business School:

1) Lorsque l'on vous demande pourquoi vous voulez changer d'emploi, répondre pour l'argent n'est pas seulement admis, c'est en réalité la seule bonne réponse. Si vous êtes motivé pour gagner de l'argent, alors vous serez nécessairement motivé pour faire gagner d'importants profits à votre nouvel employeur.

2) Toujours dire que vous êtes heureux là où vous êtes, que vous êtes en recherche d'un nouveau poste pour des facteurs positifs et non négatifs. Ce sera alors à votre nouvel employeur potentiel de vous persuader de quitter votre job. Ce qu'il peut faire en augmentant sérieusement votre rémunération.

3) Subtilement, au cours de l'entretien, suggérez que d'autres entreprises cherchent à vous embaucher, même si ce n'est pas le cas.

4) Ne dénigrez jamais votre équipe actuelle ni votre banque. Même dans un endroit aussi déloyal que la City, cela est jugé de mauvais goût.

5) Si vous avez une réputation qui tient à peu près la route, cela peut valoir le coup de "retourner" l'interview en votre faveur en demandant aux recruteurs de vous convaincre de les rejoindre. Cela montre votre assurance et les mettra de nouveau dans une situation où ils se sentent obligés de vous convaincre.

6) Si vous entendez des expressions du type perspectives à long terme , excusez-vous et prenez congé. À la City, il est seulement question de faire de l'argent, et le plus vite sera le mieux.

7) Quand arrive le moment de parler argent, ne tombez jamais dans le piège de dire ce que vous attendez personnellement. Parlez plutôt de votre valeur marchande sur le marché. S'ils insistent pour connaître votre salaire actuel, exagérez-le de 10-15 %... J'ai toujours fait cela et ils n'ont jamais vérifié.

8) N'acceptez jamais une première offre... dites que vous avez besoin d'y réfléchir et ensuite rappelez-les en leur disant que vous êtes prêts à venir pour 15 % de plus. Ils sont presque toujours d'accord pour faire un effort.

9) Assurez-vous que vous obtiendrez un bonus garanti et le rachat des actions que vous possédez auprès de votre ancien employeur (ce à quoi vous aurez inévitablement à renoncer en changeant d'employeur).

10) Tout changement dans votre carrière doit vous permettre d'atteindre un nouveau pallier de rémunération. Doubler votre salaire serait l'idéal, sachant que toute augmentation inférieure à 30% serait probablement catastrophique.


Geraint Anderson est l'auteur de Cityboy : Mémoires explosives d'un trader. Vous pouvez visiter son site Internet ici et acheter son livre ici.

Close