Réseau : comment calculer la rémunération variable ?

eFC logo

L'ONG Transparency International a organisé un débat sur l'éthique de la rémunération variable à l'échelon du réseau de distribution. Pour le conseiller clientèle, le conflit d'intérêt menace quand il vend un produit financier plutôt qu'un autre parce que c'est celui qui a la meilleure influence sur la part variable de sa rémunération. Cependant, les montants sont moins élevés que ceux versés aux traders : dans le réseau d'une des principales banques belges, la part variable de la rémunération varie entre 5 et 12 %.

La Belgique ne dispose pas actuellement de code de conduite qui encadrerait la rémunération variable des intermédiaires financiers. Au Pays-Bas, le code des banques établit un plafond de une fois le salaire annuel et détermine que la rémunération variable est établie en fonction des performances individuelles, du service et de l'ensemble de la banque. Au Royaume-Uni, un code entrera en vigueur en novembre.

Chez Deutsche Bank, le principe de la rémunération variable est particulier. Hans Marien, porte-parole, détaille : Chez nous, les conseillers clientèles ne connaissent pas les marges que réalise la banque sur les produits qu'ils conseillent. Au niveau de l'agence, la rémunération variable est calculée selon la satisfaction du client mesurée par diverses enquêtes. Une politique de rémunération variable existe mais ses détails sont confidentiels.

Viviane Huybrecht, porte-parole, explique comment se passent les choses chez KBC : KBC accorde aux collaborateurs travaillant en agences une rémunération variable "agences". Le montant de cette rémunération est lié aux réalisations / performances de toute l'agence en comparaison avec les autres agences. Les résultats de vente ne représentent qu'un seul facteur de la rémunération variable "agences" et ne représentent qu'un petit pourcentage dans ce total. D'autres éléments comme la croissance globale, la satisfaction de la clientèle, et la gestion des risques sont aussi pris en compte. Conclusion : il n'y a pas de lien entre la vente réalisée individuellement par un collaborateur et sa rémunération individuelle. Le collaborateur n'a donc aucun avantage s'il vend un produit plutôt qu'un autre. Nous voulons souligner que ces deux éléments de rémunération variable ne représentent qu'un petit pourcentage de la rémunération totale du collaborateur.

Close