La réputation des banques françaises encore à l'épreuve après les rumeurs sur Natixis

eFC logo

Si l'information publiée ce matin par La Tribune, selon laquelle Natixis aurait subi des pertes exceptionnelles de trading de 950 millions d'euros en octobre, a été très vite démentie par la banque dans un communiqué, le mal a été fait. La réputation des banques françaises n'a pas manqué d'être écornée au passage. De nouveau, devrait-t-on dire.

Ces dernières semblent en effet avoir acquis en peu de temps un savoir-faire certain en la matière ! Rappelons-nous : l'affaire Calyon, il y a un peu plus d'un an, et sa perte de 250 millions d'euros sur son desk new-yorkais ; puis, en janvier 2008, le désormais célèbre rogue trader de la SG et ses 5 milliards de pertes, et enfin l' incident boursier du mois dernier chez Caisse d'Épargne qui débouche sur une perte de 751 millions d'euros.

En attendant la publication de ses comptes pour le troisième trimestre demain, Natixis a bien indiqué des pertes (et donc des revenus négatifs pour la BFI) pour octobre, de l'ordre de 250 millions d'euros, liées à un marché extrêmement difficile . La filiale de l'Écureuil et des Banques Populaires a nié tout dysfonctionnement sur ses opérations de trading sur les marchés d'actions, mais aussi de taux et de change, dans le cadre de l'exercice de la gestion de ses activités pour compte propre , comme l'avait indiqué le journal.

Cette histoire laisse un goût amer. Et une question subsiste malgré ce démenti : pourquoi les établissements français enchaînent-ils d'importantes pertes de trading ? Faut-il dénoncer une mauvaise gestion des risques, un milieu trop complaisant, une difficulté à reconnaître ses erreurs pour ne pas dire une certaine arrogance ?

Les propos échangés sur un récent débat posté sur notre site anglais, intitulé Why are there so many rogue traders in France ?, ont montré que la communauté financière n'était pas indifférente au sujet ! Une preuve, s'il en fallait, qu'il mérite d'être discuté, en France aussi.

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close