ING : le verre est à moitié plein

eFC logo

En plus de résultats financiers, le communiqué détaillant les résultats semestriels d'ING comporte une note positive pour ce qui est de l'emploi : 430 personnes ont été recrutées depuis le 1er janvier 2009. À la fin 2009, 600 nouveaux employés auront été recrutés, principalement au sein des équipes commerciales et IT.

Ilse De Muyer détaille la répartition de ces recrutements : Ces chiffres concernent pour moitié des profils IT et pour moitié des profils commerciaux destinés à travailler dans le réseau d'agences. Nous sommes également à la recherche de profils pointus comme par exemple un juriste spécialisé en assurances. Au niveau du groupe ING, par le biais de cession d'activités au Chili, en Argentine et au Canada, nous sommes passés d'environ 130 000 équivalents temps plein à environ 111 000 équivalents temps plein.

Rudy Auer, permanent syndical, relativise l'ampleur des recrutements : une embauche n'est pas forcément un nouvel emploi. Dans ce chiffre peuvent intervenir des modifications de contrats d'indépendants qui deviennent employés. Les recrutements visent surtout les profils informatiques ou des spécialistes pointus en marketing. Dans le réseau commercial, le baby-boom commence à faire sentir ses effets. La consigne étant de maintenir les effectifs, cela entraîne des recrutements de gradués pour le réseau.

Pour ce qui est de l'avenir : une diminution de 315 unités pour ING Belgique a été annoncée de longue date. Je ne pense pas qu'elle aura lieu au cours de cette année. Je ne serais pas surpris si cette diminution avait lieu au début de 2010. La conclusion de Rudy Auer est positive pour la branche belge du groupe : dans l'ensemble, ING Belgique se porte bien.

Close