D'UN EX-TRADER : Comment je suis passée de sales à trader (2)

eFC logo

En préambule à ce deuxième article, dont le premier volet a suscité pas mal de commentaires, je voudrais vous préciser que cette série d'articles est un témoignage de mon parcours, jugé relativement atypique. Cette série est donc par définition personnelle. L'exercice consiste pour moi à vous présenter mon expérience passée, telle que je l'ai vécue. J'espère que certaines étapes donneront à certains des pistes ou des clés, et à défaut vous divertiront !

Après un début de carrière prometteur dans le marketing, intégrer une salle des marchés s'est avéré un virage plutôt abrupt et risqué. Bien qu'intéressant, le rôle de sales sur ce marché monétaire encore très volatil pendant l'année suivant le krach de 87, ne comble pas toutes mes attentes.

Les traders ont le volant et je suis dans le siège passager:c'est ce que je ressens après 6 mois dans le poste. Nous sommes en juillet 88 sur le trading floor de Banque de l'Union Européenne (BUE), un jeune ingénieur centralien est alors missionné pour monter une équipe d'arbitragistes. Ils devront tirer sur tout ce qui bouge, c'est-à-dire tirer partie des anomalies de la courbe des taux.

Au bout de quelques semaines d'intense lobbying, le charme opère, il cède et étoffe ensuite notre binôme en recrutant deux ingénieurs de l'Ecole des Mines. En tant qu'ESSEC, je me propose d'avoir un rôle de gestion et de canalisation de la créativité - attendue débordante - de ce trio 100% Quant.

Avoir l'opportunité de pouvoir traiter sur tous les produits de taux, après moins d'un an d'expérience, est une chance inouïe. Comme le Marché à Terme (MATIF) vient d'être lancé en France, nous commençons par détecter les anomalies Comptant/Terme (lorsque le prix du contrat Future est incohérent par rapport au prix comptant d'une obligation livrable) et mettons en place les stratégies adéquates. Ensuite, nous nous attaquons aux options et petit à petit, évaluons et disséquons tous les titres émis par l'Etat français, et mettons ensuite en place les arbitrages visant à rectifier les anomalies détectées. Au passage, nous prélevons notre obole.

La plupart des banques parisiennes n'ayant à l'époque pas encore de desk d'arbitrage, nous nous partageons le gâteau avec une petite poignée d'autres équipes concurrentes. Nos marges et notre P&L sont confortables. Le tout en prenant des risques très modérés. Mon bagage technique explose, je décide alors de ne plus lâcher le volant, pardon, le trading. Exit the dark side of the moon...

Début 1989, je reçois un bonus et une augmentation de salaire symboliques. Je reste donc une junior dans l'esprit de ma hiérarchie. Aucune considération donc pour le chemin parcouru, qui me semble alors marathonien. J'en connais techniquement plus que la plupart des opérateurs de la salle, dans un domaine où je ne connaissais initialement rien.

N'étant pas adepte du sentiment d'injustice, je décide de partir pour monter une activité du même type dans le groupe ABN AMRO. Le directeur de la salle des marchés de la BUE - un manager génialissime - ne l'entend pas ainsi. Il me convoque dans son bureau pour me présenter sa théorie de l'apprentissage asymptotique, théorie assez proche du principe de Peter : il souhaite me convaincre de rester car je n'apprendrai pas grand-chose de plus, en allant faire la même chose, ailleurs.

À la place d'un alignement de mon salaire sur les conditions proposées par la banque batave, il me met face à un nouveau challenge en me proposant d'intégrer une filiale de la BUE spécialisée en ingénierie financière, avec à la clé une première mission à laquelle je ne peux décemment pas renoncer:participer au lancement d'une chaîne d'hôtels de thalassothérapie en Uruguay pour un grand groupe hôtelier français. Hablo español y me gusta mucho viajar, la balle est dans mon camp.

A suivre ( Des Emprunts d'Etat au CAC 40 )

Nathalie Columelli a travaillé pendant 16 ans en tant que sales puis trader sur les marchés financiers à Londres, Paris et Francfort. Depuis 2005, Nathalie est consultante en finance et surtout, coach de candidats au CFA dans les 3 niveaux. Elle enseigne également l'éthique aux élèves d'HEC, de l'ESSEC, de l'INSEAD et à l'université de Paris Dauphine.

Close