Confusion autour d'éventuelles suppressions d'emplois chez Dexia

eFC logo

En marge de la publication de ses résultats pour le troisième trimestre, soit une perte historique de 1 544 millions d'euros (communiqué), Dexia annonçait qu'un programme visant une réduction des coûts de 15 % avait été lancé, sans plus de précisions.

Peu de temps après, Jean-Luc Dehaene, président du conseil d'administration de Dexia, a déclaré au journal de RTL-TVi que réduire les coûts sans réduire le nombre de personnes employées, ce n'est pas possible (L'Écho). L'ancien Premier ministre a-t-il été victime de son franc-parler ou bien a-t-il préféré annoncer la couleur pour guérir plus vite le patient ? La question mérite d'être posée lorsque l'on sait que Stefaan Decrane, le CEO de Dexia Banque Belgique, était, lui, beaucoup plus mesuré, affirmant seulement qu'un arrêt des recrutements sera toutefois prévu et précisant qu'aucune grande restructuration n'était prévue en Belgique (7sur7.be). Si l'on en croit le site web de la banque, un peu moins d'une trentaine de postes étaient même encore à pourvoir au moment de la publication de cet article.

Aucune décision de principe n'a encore été prise , a insisté la porte-parole, Ulrike Pommée. Quoi qu'il en soit, le personnel est inquiet et en attente d'informations confirmées qui ne devraient pas arriver avant la mi-décembre. Une source syndicale nous a confirmé que : l'impact sur l'emploi de la réduction de coûts n'est pas encore connu.

Une lecture attentive du communiqué semble pourtant lever un coin du voile. On y apprend que les activités de trading pour compte propre seront arrêtées . Un peu plus loin, on découvre que certains développements de banque de détail et de banque privée qui ne génèrent pas de rendements attractifs dans un contexte de crise mondiale de liquidité seront abandonnés . Rien dans le communiqué n'indique que cet abandon aura un impact sur l'emploi, des mobilités en interne étant toujours possibles. Enfin, on y lit, sans plus de précisions, dans les perspectives pour le 4etrimestre, un item charges de restructuration supplémentaires .

La dernière fois que la structure de l'emploi a été changée dans le groupe, c'était en 1996-1997 au moment de la fusion entre le Crédit Communal de Belgique et le Crédit Local de France, qui a donné naissance à Dexia, groupe bancaire européen. À l'époque, 2200personnes ont dû quitter leur emploi, en grande majorité par le biais de départs naturels.

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close