☰ Menu eFinancialCareers

Banque/Finance : les profils les plus en vogue en Belgique

” Les intentions de recrutement des employeurs en Belgique sont les plus optimistes de tous les pays sondés en Europe occidentale “, relève Philippe Lacroix, managing director de Manpower Belgique-Luxembourg, et ce malgré la crise politique qui dure depuis plus d’un an. Le secteur financier belge prévoit ainsi entre 3 000 et 4 000 recrutements sur l’ensemble de l’année 2011, d’après les derniers chiffres de Febelfin, la fédération belge du secteur financier.

Pour celles et ceux désireux de travailler dans le secteur financier, l’été pourrait donc rimer avec opportunités. Vous trouverez ci-dessous les fonctions qui ont aujourd’hui le plus la cote en Belgique, et combien elle sont rémunérées, sur la base des études de rémunération 2011 des cabinets Robert Half International et Robert Walters.

Spécialistes IT et marketing

Les fonctions IT et marketing figurent parmi les postes que l’on voit se développer dans le secteur bancaire. C’est notamment le cas chez le bancassureur néerlandais ING qui cherche à étoffer ses équipes en Belgique dans le département OIB (Operations & IT Banking), notamment dans l’Internet Banking, qui recherche des experts en e-marketing et des professionnels Web Sales.

” Nous sommes constamment à la recherche de très nombreux profils. Cela vaut donc la peine de tenir nos postes vacants à l’ceil “, conseille Johan Stoops au département Ressources humaines chez ING Belgique.

Salaire fixe annuel en k€ (exp. 5-9 ans / 9-15 ans / > 15 ans):

· IT Project Manager : 70-105 / 90-125 / >100

· Marketing Manager : 70-115 / 100-170 / >150

Source : Robert Walters

Métiers du contrôle

L’administration fiscale belge se préparant à lever le secret bancaire sur les comptes d’épargne ouverts dans le pays par quelque 250.000 Européens dans toutes les grandes banques du pays comme BNP Paribas-Fortis, ING, KBC ou Dexia, les besoins en contrôleurs financiers devraient s’accentuer.

Plus généralement, ” 2011 verra une attention croissante portée aux risques et à la régulation au niveau de la stratégie des organisations. Les professionnels de la gestion des risques, de la compliance, de l’audit et du reporting finance ont été fortement demandés “, précise la Salary Survey 2011 de Robert Walters. Aussi on ne s’étonnera pas de voir que ces professionnels sont quasiment les seuls pour lesquels le cabinet anticipe une fourchette des salaires fixes en hausse.

Salaire fixe mensuel en euros (exp. 6-9 ans / 10-15 ans / > 15 ans) :

· Controller : 4000-5650 / 4400-6700 / 4650-7000

· Senior Controller : 4500-6000 / 4750-7000 / 5300-7900

· Risk Analyst / Manager : 3650-6000 / 4350-7200 / 5000 – 8500

Source : Robert Half

Métiers de l’assurance

Les assureurs belges ont enregistré des résultats en forte hausse sur l’année 2010. Pour preuve, le bénéfice total des dix premiers acteurs du secteur s’élève à 2,3 milliards d’euros, soit 66 % de plus qu’en 2009 (Le Soir.be https://www.lesoir.be/actualite/economie/2011-03-29/benefices-en-forte-hausse-pour-les-assureurs-belges-831013.php). Si la conjoncture est favorable pour les recrutements, les besoins sont également structurels.

“L’assurance fait face au besoin de renouveler une génération d’experts qui dans quelques années prendront leur retraite”, rappelle ainsi Tanguy van Reeth, managing partners de Transearch International, en charge de la practice finance. Actuaires, auditeurs au autres spécialistes Solvency II / IFRS ont donc fortement la cote auprès des recruteurs dans le secteur de l’assurance, à condition toutefois qu’ils fassent preuve de grandes qualités managériales.

Salaire fixe annuel en k€ (exp. 5-9 ans / 9-15 ans / > 15 ans) :

· Actuaire : 70-120 / 80-130 / 100-170

Source : Robert Walters

Métiers de la comptabilité

Les fonctions financières au sein des entreprises ne sont pas en reste, y compris dans des secteurs sinistrés par la crise comme l’industrie lourde et l’industrie chimique. De fait, elles sont plus stratégiques encore que par le passé alors que la maîtrise des coûts et la planification des investissements nécessitent des expertises renforcées. C’est l’une des raisons pour lesquelles les métiers du chiffre ont le vent en poupe.

” La comptabilité ne doit pas se limiter aux seules écritures, prévient cependant Francis Deraedemaeker, Head of Accounting & Treasury chez Fortis Real Estate S.A. Plus elles sont élaborées avec précision, meilleurs sont les rapports, et donc aussi les prévisions. Une bonne planification des flux financiers permet de mieux cerner les besoins en financement, ce qui implique généralement l’obtention de meilleures conditions “.

Salaire fixe mensuel en euros (exp. 6-9 ans / 10-15 ans / > 15 ans) :

· Senior accountant : 3000-3900 / 3525-4550 / 3925-4850

· Chief Accoutant : 3200-4200 / 3700-4750 / 4000-5250

· Accounting Manager / Director : 4225-5350 / 4500-6300 / 4700-7700

Source : Robert Half

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici