A la peine, les banques continuent pourtant d'embaucher

eFC logo

Malgré les transformations radicales auxquelles est confronté le secteur bancaire belge, la saison des grands plans de recrutement est bel et bien ouverte. Après l'annonce de leurs résultats financiers 2009, les banques font assaut de chiffres concernant leur recrutement pour 2010.

Même Dexia, qui vient de faire valider son plan de restructuration auprès de la Commission européenne, a insisté sur le déploiement de sa nouvelle plate-forme pour la banque de détail en Belgique. Un nouveau réseau d'agences signifiant davantage de personnel spécialisé : la banque vise 2.000 account managers et 600 spécialistes (Trends). Comme nous l'avons précédemment indiqué, 400 account managers ont déjà été nommés en 2009. Le plan de recrutement 2010 n'a pas été détaillé.

De son côté, BNP Paribas Fortis a annoncé 1200 embauches, ING prévoit 750 embauches et KBC 500. Des nouvelles bienvenues dans un secteur où les voyants sont au rouge.

La Febelfin indiquait la semaine dernière dans son rapport annuel que le secteur voyait se confirmer la contraction de ses effectifs, qui s'élèvent à environ 135.000 emplois directs et quelque 125.000 emplois indirects. L'emploi dans le secteur a baissé de 4,5% en 2009 principalement à la suite de départs naturels , contre un recul de 2% en moyenne ces dernières années, selon la fédération.

Freinés par la crise, les recrutements ont également subi un sérieux repli l'an passé avec 3.900 embauches en comparaison avec une moyenne de 5.000 pour les années 2004 à 2008.

Autres constats révélateurs : le total du bilan du secteur bancaire a enregistré un recul historique de 15,1% en 2009. Dans le même temps, 83% des banques présentes en Belgique sont désormais contrôlées depuis l'étranger, en raison du mouvement de consolidation qui a marqué le secteur.

Depuis le sauvetage de Fortis par BNP Paribas, ce sont les établissements français qui dominent le secteur bancaire belge, ceux-ci contrôlant 24% des banques présentes dans le Royaume. Elles devancent ceux des Pays-Bas (16%), d'Allemagne (8%), et du Royaume Uni et Luxembourg (6% chacun).

Close