Quel accueil pour les jeunes diplômés nouvellement recrutés ?

eFC logo

Faire bonne impression est une chance unique, surtout quand il s'agit d'un premier emploi. En Belgique, 50 % des entreprises ne préparent pas l'arrivée des jeunes diplômés, c'est ce qui ressort d'une étude réalisée par Accountemps, la branche intérim du cabinet de recrutement Robert Half, auprès de managers en finance et de DRH.

Certes, apprendre sur le terrain a toujours été formateur, mais commencer sur votre poste en sentant que votre équipe n'était pas prévenue de votre arrivée, cela relève de la grossière erreur !

Chez Fortis, on se défend de tout impair : la première journée de chaque jeune diplômé est une journée d'information. Les nouveaux arrivants sont accompagnés pendant leurs premières semaines de travail par un parrain ou une marraine , se félicite également Charline Van Droogenbroeck, recruitment manager chez Fortis. Mais il reste encore à faire, notamment adapter l'accueil en fonction du service.

Les recruteurs sont prévenus : une expérience vraiment déplaisante peut amener le nouvel employé à quitter rapidement la société, et le recrutement est à recommencer.

Les candidats ne sont pas tout blancs non plus, se défendent également certains employeurs qui attendent plus d'adaptabilité et de meilleures capacités de communication de leurs jeunes recrues. Au début de sa vie professionnelle, on a parfois du mal à accepter de faire autre chose que ce qui est mentionné dans un job description , déplore Chris Leyssens, directrice chez Accountemps.

Close