Les salaires des jeunes actuaires sous pression

eFC logo

Les profils sont rares sur le marché. Et on se les arrache. Quid de l'évolution des salaires?

La finance en général et l'assurance en particulier ne peuvent pas se passer d'eux, une filière académique dont ils sont peu nombreux à sortir chaque année: tous les ingrédients sont réunis pour que les actuaires soient particulièrement difficiles à recruter et à conserver.

Pour l'année académique 2005-2006, selon les chiffres du Conseil des recteurs des universités francophones de Belgique, un peu moins d'une quarantaine d'actuaires ont été diplômés. Trop peu pour nourrir la demande du marché.

Chez les assureurs, les actuaires sont chargés de l'établissement des primes des différents produits et formules d'assurance, l'évaluation des provisions nécessaires, le développement des plans de répartition des bénéfices, la définition des besoins en réassurance et l'analyse des résultats des bénéfices. Dans une fonction purement financière, les actuaires se servent de modèles mathématiques pour développer la stratégie produits sur divers marchés comme le marché des options.

Clauses de fidélisation

Hormis prendre la tête d'une équipe d'actuaires, les actuaires sont peu susceptibles de se déplacer dans l'organigramme. Dès lors, pour attirer ces oiseaux rares, la tactique la plus couramment employée consiste à proposer des packages salariaux particulièrement attractifs. Marie Demblon, consultante chez le cabinet d'executive search Van Turendhoudt, évoque un salaire d'un peu plus de 3 000€ brut mensuel à la sortie de l'école.

Les contrats de travail que les actuaires signent, diplôme fraîchement en poche, comportent de plus en plus souvent des clauses de fidélisation qui peuvent faire monter le montant brut d'un package salarial aux alentours de 4 000€ brut mensuel. Trends évoquait récemment des clauses de fidélité de trois ans, chèrement monnayées.

Pour Jean-Louis Peeters du cabinet de recrutement spécialisé JLP HR Consulting, il n'y a pas que le montant du salaire qui peut motiver un recrutement. Les actuaires se montreraient, selon lui, sensibles aux postes qui offrent des défis intellectuels.

Close