Fortis : les convoyeurs attendent...

eFC logo

Subprimes, ABN Amro... Fortis fonctionnera à l'économie au moins pendant quelque temps et cherchera à combler les besoins d'abord en interne.

En 2007, le groupe Fortis est passé de 43575 à 46861personnes et les dépenses liées au personnel ont progressé de 11%. Une page qui devrait aujourd'hui se tourner. Du coup, pour les candidats actuellement à la recherche d'un emploi, Fortis n'est peut-être pas la meilleure porte à laquelle toquer.

La partie banque affiche des résultats annuels en baisse de 44%, à cause de l'impact des subprimes. Conséquence de ces résultats médiocres et de l'achat d'une partie d'ABN Amro (dont l'intégration se passe plutôt bien) : les recrutements se font en priorité en interne. Seuls les profils et les compétences qui ne se trouvent ni chez Fortis ni chez ABN Amro sont recrutés à l'extérieur.

De nouveaux procédés d'évaluation mis en cause

D'autre part, la nouvelle méthode d'évaluation, qui détermine en grande partie les augmentations salariales, a déclenché une controverse au sein de l'entreprise. Officiellement, on dément l'existence de consignes visant à limiter les évaluations à 4 (sur une échelle de 1 à 7). Selon Vincent Van Wijnsberghe, porte-parole, la consigne hiérarchique serait de procéder à une évaluation correcte .

En interne, on parle de résultats d'évaluation en courbe de Gauss centrés en dessous de la médiane et on évoque des agences sous-staffées dans lesquelles les gens ne savent plus où courir . Dans les locaux des délégations syndicales, le téléphone est rouge . Au bout du fil : des membres du personnel déçus par leur évaluation. Le processus d'évaluation n'étant pas encore achevé, il n'est pas actuellement possible de connaître le nombre de procédures de recours qui seront engagées contre ces évaluations. Quelles que soient les éventuelles conséquences salariales, elles ne se feront qu'à partir de 2009.

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close