☰ Menu eFinancialCareers

Belfius annonce 920 suppressions d’emplois sur quatre ans… compensées par le recrutement de 250 jeunes

Belfius2

Ce qui n’était au départ que des rumeurs persistantes évoquant une nouvelle restructuration de Belfius avec la suppression de 1 000 à 6 000 emplois sur les quatre prochaines années est devenu réalité, avec l’annonce en fin de semaine dernière par la direction de son intention de supprimer 920 équivalents temps plein afin de réaliser 210 millions d’économie d’ici 2016. Soit environ 1 emploi sur 10 dans cette structure qui compte près de 6 000 employés. La direction compte sur des prépensions et des départs naturels d’ici 4 ans mais, selon les syndicats, des licenciements secs sont à prévoir.

Belfius a d’ores et déjà annoncé que les pertes d’emplois seraient compensées par le recrutement de 250 jeunes, sans toutefois préciser quels profils elle recherchait. Ce qui revient à une diminution nette de 670 équivalents temps plein. Cette mesure ne satisfait guère le gouvernement belge qui le fait savoir. « Tout le monde doit faire des efforts pour maintenir les gens plus longtemps au travail. J’ai donc un problème avec l’annonce de Belfius », a indiqué le ministre des Pensions Alexander De Croo (Le Vif.be). De son côté, la ministre fédérale de l’Emploi, Monica De Coninck, étudiera de près le plan de restructuration annoncé par Belfius pour voir s’il respecte la pyramide des âges fixée par la loi.

Réduction des packages salariaux

Si aucune action de grève n’est envisagée dans l’immédiat, Etienne Riche, délégué du SETCA dit ne pas apprécier la méthode : « Aujourd’hui, oui, le personnel est fâché, bien entendu, puisque tous les efforts consentis jusque maintenant n’ont servi à rien et qu’on accentue encore le mouvement d’efforts du personnel et que, cette fois, en plus, l’effort sera également porté par le personnel restant, tant au niveau des salaires que des avantages extralégaux, etc.» (RTBF).

« Les packages salariaux à tous les niveaux devront être adaptés à la nouvelle réalité économique et de marché dans laquelle la banque est active », a en effet prévenu Belfius. Seule embellie concernant les salariés en poste dans la banque : la Commission européenne, dont la décision pourrait tomber dans les prochaines semaines, ne devrait pas imposer à Belfius une sévère cure d’amaigrissement, contrairement à ce qu’elle a pu faire dans les dossiers KBC et Ethias par exemple rapporte L’Echo. Pas sûr néanmoins que cette nouvelle suffise à faire remonter le moral des salariés, pas vraiment au beau fixe ces derniers mois…

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici