Les nouveaux dirigeants de Fortis plaident pour une revalorisation de leurs salaires

eFC logo

Un vent nouveau souffle chez Fortis. L'assureur souhaite se donner un nouveau nom Ageas , symbole du début d'une ère nouvelle , selon Bart De Smet, CEO. Le groupe a également annoncé il y a peu la candidature de deux femmes, Bridget McIntyre et Belén Romana, comme administrateurs non exécutifs indépendants (trends.be). Mais il y a d'autres changements moins populaires. Pour Jozef De Mey, président de Fortis Holding, le management de Fortis mérite une revalorisation de ses rémunérations.

Fortis a fait des erreurs dans le passé mais ce n'est pas au nouveau management de payer les pots cassés. C'est en substance le message qu'a fait passer Jozef De Mey, dans une interview récente au journal De Standaard.

Une série de nominations avaient été annoncés courant du deuxième semestre 2009 : Bart De Smet, CEO, Bruno Colmant, deputy CEO, Kurt De Schepper, CRO ainsi que 4 nouveaux responsables régionaux et un nouveau CFO.

Des dépenses de salaires pour l'ensemble du groupe en baisse de 63% entre 2008 et 2009

En comparaison avec d'autres, la direction de Fortis est sous-payée !, a déclaré Jozef De Mey. Nous avons mené une enquête sur la situation dans les autres entreprises du Bel 20 et en Europe et nous constatons que les montants sont bas. Mais bien entendu, ce sont les actionnaires qui décident .

Appelés à voter sur plusieurs points importants de l'agenda en avril, les actionnaires de Fortis devront notamment se prononcer sur la politique salariale et de bonus.

Selon le rapport annuel publié mercredi, Jozef De Mey a perçu une rémunération totale de 108.401 euros au titre de l'exercice 2009. Il possédait par ailleurs 94.276 actions Fortis en date du 31 décembre 2009.

Au total, les dépenses liées aux rémunérations dans le groupe sont passées de 44 à 16 millions d'euros entre 2008 et 2009, soit une baisse de 63%. Parallèlement, le groupe belge d'assurances Fortis a dégagé un bénéfice net de 1,2 milliard d'euros, contre une perte record de 28 milliards en 2008.

Après une année blanche, les dirigeants de BNP Paribas Fortis vont de leur côté de nouveau toucher un bonus au titre de 2009, après avoir réalisé Fortis un bénéfice de 5,8 milliards d'euros pour le groupe. Le directeur général, Baudouin Prot, et le président, Michel Pébereau, devraient recevoir respectivement 1,425 million et 560.000 euros, soit au total 37% de moins qu'en 2007

(lefigaro.fr).

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close