OPINION : Qu'est-ce que peut faire un trader sans emploi ?

eFC logo

Je me souviens du dernier krach, des privatisations et des yuppies ! Tout cela est supposé appartenir au passé, mais permettez-moi d'en douter. Il y a un vrai retour en arrière : le rétro est à la mode et l'émission de télévision Life on Mars* fait un carton. Les nationalisations sont de retour. L'emploi et l'immobilier chutent.

Sommes-nous encore en milieu de cycle ? Quand atteindrons-nous le fond ? Nous sommes définitivement tombés du précipice, en chute libre, mais pour combien de temps ?

Mon oncle comptable m'a toujours dit que les banquiers étaient des voleurs avec pas grand-chose à vendre en dehors de la promotion de leurs gains personnels. C'est dommage qu'il ne soit plus là pour voir ses prophéties se réaliser. Il était fier de moi mais pas de la profession que j'avais choisie. Et je suis d'accord que dans la majeure partie de ma carrière, mon unique préoccupation a été de m'enrichir et d'enrichir les actionnaires de la banque.

Alors que faire maintenant ? Je suis un trader ! J'évolue dans des marchés volatils où rien n'est à l'abri, et tout peut faire l'objet de trading ! En ce qui me concerne, j'ai vendu ma maison à un downshifter** et projette de racheter moins cher probablement l'appartement d'un collègue déchu. Je réinvestirai le reliquat uniquement dans des instruments de trésorerie adossés à la dette publique. Je suis un trader prudent et conscient du risque, restant tout le temps liquide et changeant.

Grâce à mon expérience du marché et un minimum d'investissement personnel, je crois que je suis couvert. Mais si tout fout le camp, chers collègues traders, que faire ensuite ? Vivre des services sociaux n'est pas la solution : vous auriez à peine de quoi payer vos consommations hebdomadaires au café. Vous pouvez toujours essayer de revenir via le middle-office. Ou pire, via le back-office.

Si cette éventualité n'a rien de séduisant, dans le marché actuel, l'ouverture d'esprit est indispensable. Notre activité est diversifiée et adaptable, aussi devez-vous posséder ces qualités si vous voulez survivre et prospérer. Je le sais parce que je parle d'expérience. Malgré de bonnes performances de trading, je me suis fait licencier. Je me suis réinventé moi-même et ai créé un nouveau book rentable à partir d'un marché sur lequel je n'avais jamais fait de trading auparavant. Rappelez-vous, tous les marchés ont un dénominateur commun : la connaissance de l'un peut être appliquée à un autre.

J'ai aussi appris à ne pas écouter les recruteurs. Il y a dix ans, un conseiller d'un cabinet de recrutement m'avait dit que parce que j'avais perdu mon emploi, jamais je ne reviendrai dans le trading, faute de diplômes. Grâce à la persévérance et des contacts directs, j'ai décroché un autre poste peu de temps après. N'écoutez pas tous ceux qui vous disent Non . Pour moi, Non signifie Oui. Tout est possible ! Croyez cela et gardez-le longtemps à l'esprit. Vous possédez les capacités pour survivre et prospérer dans ce monde nouveau. La vision à court terme est une impasse. Le fait que certains en doutent est votre chance !

* Série télévisée britannique où le héros se réveille en 1973, une époque où les ordinateurs portables et les téléphones mobiles n'ont pas encore été inventés.

** Un downshifter (de l'anglais to downshift , rétrograder) est une personne qui quitte volontairement un boulot stressant dans le but de mener une vie plus simple. Les downshifters sont en fait l'exact contraire des yuppies des années 1980.

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close