Les services RH des entreprises belges trop passifs en matière de recrutement ?

eFC logo
Binoculars, indicating detective work

Les entreprises belges auraient-elles un peu trop tendance à attendre que l’oiseau rare vienne frapper à leur porte ? Tout porte à le croire à en juger les conclusions d’une récente étude de Federgon, la fédération des prestataires de services RH qui, en collaboration avec d’autres fédérations sectorielles, a interrogé un millier d’entreprises privées belges à propos de leur politique de recrutement et de rétention de personnel.

Les résultats ont franchement de quoi étonner : bien que la « guerre des talents » soit sur toutes les lèvres parmi les décideurs et les professionnels des RH, il apparaît que 45 % des entreprises ne se font pas encore de souci quant aux difficultés de recrutement qu’elles pourraient rencontrer dans un avenir proche. Souvent, la politique RH menée n’est pas assez stratégique. 54 % des entreprises interrogées n’ont pas de fonction RH, et dans 35 % des entreprises, la politique RH a plutôt un rôle opérationnel.

Une approche trop traditionnelle

Un constat qui vaut surtout pour les structures de petite taille qui ont tendance à mener une « politique RH intuitive » et ne sont pas conscientes des défis actuels, tandis que les grandes entreprises adaptent leur politique RH de manière proactive. « Nous constatons que dans la majeure partie des entreprises, la politique RH est peu innovante et que ce sont surtout les entreprises qui ont déjà fortement adapté leur politique RH qui ont l’intention de poursuivre sur cette lancée dans les prochaines années », explique Paul Verschueren, Directeur Research & Economic Affairs chez Federgon. Toujours bon à savoir selon que vous postulez pour un grand établissement financier ou une boutique de corporate finance par exemple…

L’étude souligne également que la plupart des entreprises ne suivent pas suffisamment un certain nombre d’indicateurs cruciaux tels que la pyramide des âges de leurs effectifs. En outre, les canaux de recrutement utilisés restent surtout les candidatures spontanées – pourtant moins efficaces –, le recrutement en direct et les entreprises d’intérim. Le recrutement à l’étranger, les médias sociaux, les cabinets de recrutement ainsi que le campus recruitment sont moins utilisés (Trends.be).

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close