☰ Menu eFinancialCareers

La chasse aux candidats est ouverte chez KBC

Dans un contexte de recrutement qui souffle le froid et le chaud dans les grands groupes bancaires, KBC fait monter la température en annonçant l’embauche de 1.000 candidats en 2008.

3.000 nouvelles recrues sont attendues entre 2005 et 2008 chez KBC, qui compte déjà 20.000 employés en Belgique ! Papy boom (45% des postes à pourvoir remplaceront des départs à la retraite) et belle croissance, y compris à l’international, obligent. Pour faire face à l’envoi massif de CV et mettre le grappin sur les meilleurs, KBC promet de boucler chaque recrutement en un mois chrono.

A la rencontre du candidat

Au total, ce sont 5 destinations de carrière qui sont proposées : retail, ICT, merchant banking, business & management, products. Trois journées bourses d’emploi (Anvers, Bruxelles, Leuven) fourniront des détails sur le contenu des fonctions recherchées, la formation, les possibilités d’évolution de carrière et les conditions de travail.

Surtout, elles seront l’occasion de participer à un entretien individuel avec des collaborateurs de KBC, qui expliqueront ce qu’un employé peut attendre de KBC et ce qui est attendu de lui. L’institution met en avant un argument de séduction de taille : KBC a été élu meilleur employeur de l’année en 2006 comme en 2007.

Du jamais vu ?

Nous accueillons bien sûr toujours ce genre de nouvelles avec plaisir, vu que cela implique la création d’emplois. Des sociétés comme la nôtre n’interviennent qu’après quelques mois l’annonce de ce type d’actions, une fois qu’il reste les postes à pourvoir demandant plus de spécificités en termes de diplômes et d’expérience , commente Marjorie Lambeaux, Sales & Operations Director du cabinet Axis.

Même si le chiffre rond ‘1.000’ n’a été atteint que rarement, recruter par centaines n’est pas chose exceptionnelle. Par contre, l’impact de l’annonce de KBC est renforcé par le contexte morose des derniers jours, où l’on parle nettement plus du rachat d’ABN Amro par Fortis (et un gel des recrutements) et de la fermeture de plusieurs agences ING que du jobday national que Dexia organise le 20 octobre.

Quoi qu’il en soit, solliciter pour une fonction à laquelle on ne pense pas répondre, en se disant qu’on nous trouvera bien quelque chose parmi la pléthore de postes, c’est donner une mauvaise image de soi. Il faut identifier ses motivations, être conséquent par rapport à son parcours et, à partir de là, postuler intelligemment , martèle Marjorie Lambeaux. A bon entendeur !

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici