La Belgique manque d’informaticiens dans le secteur bancaire

eFC logo
ITFinance

Il manque près de 10 000 techniciens en informatique en Belgique. Ce métier est en pénurie et le pic de la demande n’a jamais été aussi important. En un an, le nombre de postes ouverts a augmenté de 17%. Tel est le constat d’une enquête sur le marché de l’emploi réalisée par Agoria, la fédération de l’industrie technologique (RTL.be). On a donc de plus en plus besoin de techniciens en informatique dans tous les secteurs, et celui de la finance ne fait pas exception. D’autant plus que la sécurisation des systèmes informatiques bancaires présente parfois de lourdes failles.

Pour preuve, des pirates ont menacé début mai la banque belge Elantis, filiale de la banque Belfius spécialisée dans les crédits hypothécaires et à la consommation, de leur verser 150 000 euros. Le cas échéant, ils publieront les données confidentielles des clients qu’ils ont dérobées sur le serveur web de la banque www.elantis.be (actuellement indisponible) car elles n’étaient pas cryptées. « Nous supposons qu’ils ont éventuellement pu s’emparer de données de 3 700 clients », a indiqué Moniek Delvou, porte-parole de la Banque Belfius, ajoutant que les données compromises pourraient concerner des clients existants et des clients potentiels (Le Monde Informatique).

Des salaires attractifs

Pour attirer les meilleurs, les banques sont prêtes à mettre le prix. Ainsi, BNP Paribas Fortis qui actuellement recherche des Business Analysts spécialisés en Modules SAP leur promet un « package salarial attrayant ». Les SSII, elles aussi, recrutent, comme Sungard qui est à la recherche d’Ingénieurs Software.

Qui plus est, selon la dernière Salary Survey de Robert Walters effectuée en Belgique, les rémunérations sont en hausse par rapport à l’an dernier. En 2012, un IT Projet Manager avec 5-9 ans d’expérience dans les services financiers pourra jusqu’à 107 k€ (contre 105 k€ en 2011) de salaire annuel. Ceux qui possèdent 9-11 ans d’expérience pourront espérer gagner jusqu’à 128 k€ (125 k€ en 2011). Mais à regarder de plus près cette étude, certains seront peut-être davantage tentés de travailler en intérim. En effet, le tarif journalier d’un Projet Manager avoisine les 1 000 € à Bruxelles, et peut même atteindre 1 350 € pour un Programme Manager ou un Chief Information Officer.

Close