☰ Menu eFinancialCareers

Wall Street vue par… Hollywood : les films sur la finance sont-ils réalistes ?

« American Pyscho » de Mary Harron, avec Christian Bale, est adapté d'un livre de Bret Easton Ellis.

« American Pyscho » de Mary Harron, avec Christian Bale, est adapté d'un livre de Bret Easton Ellis.

Vous aimez sans doute comme moi le cinéma. Rien de tel que d’aller voir une fiction, qui plus est si celle-ci est sur Wall Street. Je suis complètement fasciné sur la manière dont Hollywood dépeint ce que nous faisons et comment nous le faisons. Que ce soit un sketch poilant de l’émission culte de Dave Chappelle, Wu-Tang Financial, ou un film comme The Big Short, Hollywood et Wall Street sont comme les deux doigts de la main.

La plupart du temps, lorsque je vais voir un film ou regarde une émission TV sur Wall Street, je cherche constamment à voir où les producteurs et les réalisateurs ont bien retranscrit la réalité, et où ils ne l’ont pas fait. Dans notre métier, qui ne s’est jamais posé la question de savoir si Wall Street, le chef-d’œuvre d’Oliver Stone sorti en 1987, était fidèle à la vie de cette époque sur fond d’OPAs hostile et de raids boursiers ? Idem pour l’intrigue de Trading Places et la concordance avec le trading des matières premières dans les années 1980.

Je me suis posé les mêmes questions que tout un chacun, à savoir si la version hollywoodienne de Wall Street correspondait à la réalité. Nous avons interrogé notre auditoire podcast pour savoir lequel de leurs films préférés sur Wall Street était le plus réaliste.

Wall Street movies, Wall Street films, movies about Wall Street, Wall Street, banking, banks, bankers, investment banking, investment banks, investment bankers, finance, financial services, professional services, audit, auditing, auditors, accounting, accountants, CPA, CPAs, Big 4, Big Four, management consulting, management consultants, consulting, consultants, hedge funds, hedge fund managers, asset managers, fund managers, mutual funds, ETFs, mutual fund managers, asset management, wealth management, wealth managers, wealth management firms, RIAs, registered investment advisers, advisers, advisors, financial advisers, financial advisors, FAs, IB, IBD, fintech, financial technology, risk, risk management, compliance, analyst, analysts, investment banking analysts, research analysts, investment analysts, investment management, investment managers, private equity, PE, recruiters, recruitment, hiring, hiring managers, firing, layoffs, laid off, job search, job-search, Wall Street hiring

Source: TABB Group

Ensuite, nous sommes allés discuter avec les financiers qui arpentent les rue de Wall Street sur leurs films hollywoodiens préférés les représentant. Fait intéressant, ce que nous avons découvert non seulement nous a surpris mais nous a donné envie qu’Hollywood fasse encore plus de films sur nos métiers.

Car pour ce qui est de la retranscription de la réalité, Hollywood s’en sort plutôt bien. Les films préférés des financiers sont Trading Places, Wall Street (le film original, pas Wall Street II), Money Never Sleeps, Boiler Room, Margin Call et bien sûr The Big Short. Autant de fictions avec cependant un ancrage solide dans la réalité.

Certes, Trading Places est en apparence une satire sur Wall Street. Mais selon Michael Reddy, un ancien courtier en matières premières qui a tradé sur les ‘options’ du jus d’orange concentré surgelé dans les années 1980, toutes les scènes de trading dans ce film sont vraisemblables. Y compris celle où les méchants Frères Duke tentent de manipuler illégalement le marché des jus d’orange concentré surgelé, en ramassant le livre d’ordres de leur courtier qui est tombé par terre. Selon Michael Reddy, cela peut très bien arriver. Si un trader laissait tomber par terre son livre d’ordres, quelqu’un peut très bien le ramasser et passer des ordres à sa place, qui sait ?

De même, nous voulions savoir si le film Working Girl de Mike Nichols exagérait le sexisme qui sévissait à Wall Street au milieu des années 80. Pour ce faire, nous avons retrouvé une ancienne employée de Staten Island qui travaillait à Wall Street, tout comme le personnage de Melanie Griffith. Selon Maureen Bender, ancienne employée au poste de trader junior, non seulement le film illustre bien à quoi ressemblait la vie d’une jeune femme à Wall Street, mais il donne une image précise de sa propre vie. Ainsi, tout comme Melanie Griffith dans le film, Maureen Bender fréquentait les cours du soir pour faire avancer sa carrière et elle avait aussi un petit ami obsédé qui la harcelait constamment pendant qu’elle était au bureau.

Et bien que tous les films ne reflètent pas exactement la vie telle qu’elle est à Wall Street, un bon nombre de réalisateurs s’en sortent plutôt bien, en particulier Adam McKay le réalisateur du film à succès The Big Short sorti en 2015 et qui, contrairement à beaucoup d’autres films, ne se focalise pas sur la tricherie, les mensonges et les modes de vie scandaleux des riches que beaucoup s’attendent à voir à Wall Street. Au lieu de cela, McKay raconte l’histoire de quatre personnages qui saisissent une opportunité unique pour tenter de s’extraire d’une vie classique voire ennuyeuse à Wall Street.

De même, Hollywood met la dernière touche à prochaine grosse fiction sur Wall Street qui déferlera bientôt sur les ondes TV via la chaîne HBO. Il s’agit de The Wizard of Lies qui met en scène des vedettes comme Robert De Niro, Michelle Pfeiffer et Alessandro Nivola. Selon ce dernier, le film frôle la perfection. Il a souligné que l’équipe de production avait porté une grande attention aux détails du schéma de Ponzi de 65 milliards de dollars mis en place par Bernard Madoff.

En fin de compte, qu’avons-nous appris ? Tout d’abord, que tout le monde ou presque à Wall Street déteste le film Wall Street II, Money Never Sleeps. Ensuite, que les réponses dépendaient de ceux à qui vous les posiez, de leur société et de leur fonction. Hollywood réussit parfois à bien restanscrire Wall Street, mais se plante complètement dans certains cas comme Wall Street II, Money Never Sleeps. N’allez vraiment pas voir ce film. Vous me remercierez à la fin.

Alexander Tabb est le co-animateur et créateur du podcast Wall & Broadcast chez TABB Group.


Comments (0)

Comments

The comment is under moderation. It will appear shortly.

React

Screen Name

Email

Consult our community guidelines here