☰ Menu eFinancialCareers

Bonus 2009 : changement en vue ?

La crise du subprime est passée par là ! Résultat : dans de nombreux pays, on annonce des bonus en forte baisse. Qu’en sera-t-il au Luxembourg ?

Je n’ai pas eu d’écho négatif à ce sujet , constate laconique Thierry Ernst, directeur du cabinet de recrutement Ernst Recruiting. Pourquoi le Luxembourg serait-il – une fois de plus – épargné ? Les problématiques d’attraction et de rétention des talents constituent un enjeu prédominant, alors que la plupart des autres places financières sont empêtrées dans la crise. Par ailleurs, les bonus n’atteignent pas des proportions semblables aux pays anglo-saxons , précise Thierry Ernst. Au Luxembourg, le bonus est fonction de la hiérarchie, et n’équivaut jamais, par exemple, à un doublement du salaire fixe annuel. Certaines banques, qui se marginalisent de plus en plus, ne pratiquent pas les bonus, préférant élever le niveau du salaire fixe.

Alors pas de nuage en vue ? Pour ceux qui perçoivent un bonus, le sujet ne laisse en tout cas pas indifférent. J’ai déjà perdu quelque 50 % de bonus en 2008 (pour l’année 2007). Je crains qu’il ne se réduise à peau de chagrin l’an prochain ! , s’inquiète un cadre d’une grande banque de la place. Dans son cas, l’explication est à rechercher dans une fusion, induisant une redistribution des bonus en interne.

Pour les autres financiers, tout repose sur la décision des maisons mères (basées hors Luxembourg) : préféreront-elles opter pour une stabilisation des bonus par souci de compétitivité sur le marché de l’emploi local, ou une baisse de ces derniers et ainsi maintenir une politique salariale cohérente à l’échelle européenne notamment ?

commentaires (3)

Comments
  1. Les bonus se généralisent tout de même au Luxembourg. D’ailleurs, on sent clairement un changement de mentalité. Seuls les syndicats traînent des pieds…

  2. De toute manière, le système des bonus va s’amplifier dans les années à venir, les patrons jouant de plus en plus sur ce levier pour débaucher des employés performants. Par contre j’espère que les employeurs garderont la tête froide, pourvu qu’on n’arrive pas à des niveaux ridiculement astronomiques comme on voit ailleurs, en particulier à Londres et New York car l’appât du gain est à l’origine de crises, surtout celle que le monde financier est en train de traverser. Il faut renforcer dans le même temps les responsabilités de ces professionnels ! Pour l’instant, il n’y a que la carotte et pas de bâton…

  3. Dès qu’on apporte du business, il y a du bonus, je ne vois pas où est le pb ! Le Luxembourg n’y fait pas exception. Et c vrai qu’ici tout le monde est plus relax par rapport à la crise, on peu s’estimer chanceux. Je pense que les bonus ne vont aller qu’en s’améliorant, pas de raison de s’inquiéter !!!

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici