☰ Menu eFinancialCareers

Un CV enjolivé facilite-t-il l’accès à emploi en finance ?

Selon une récente étude de la société Doctor Chexs, environ 20 % des candidats ont recours à la falsification de leur CV. Les fraudes ne sont pas très fréquentes dans le secteur financier et bancaire luxembourgeois. Cela arrive oui ! mais ponctuellement , affirme Bruno Depaepe, directeur du cabinet de recrutement Ergon spécialisé en banque finance.

Plutôt que de fraude stricto sensu, je dirais plutôt que les candidats ont trop tendance à enjoliver leur CV et usent souvent de termes, tels manager et directeur, alors qu’ils n’ont pas, en réalité, de compétence managériale , témoigne Alain Berland, directeur de JobPartner, cabinet de recrutement spécialisé dans le secteur bancaire. Et ce n’est pas tout ! Les cabinets sont habitués à des candidats en finance qui surévaluent leur maîtrise des langues étrangères, maquillent un stage en emploi, ou mentionnent un diplôme alors que les études n’ont pas été terminées.

Et quoi de plus tentant que de se faire mousser pour obtenir le poste de ses rêves si l’on sait que les chances d’être démasqué sont limitées ? Et ce d’autant plus que la situation actuelle de pénurie de main-d’ceuvre – estimée par certains à quelque 5 000 emplois vacants – amène les recruteurs à être moins regardants.

Attention toutefois, prévient Bruno Depaepe, nous exigeons des candidats de plus en plus de garanties : une évaluation annuelle, sa dernière fiche de salaire, des références fiables qui sont ensuite vérifiées et une copie certifiée conforme du diplôme .

Mieux vaut ne pas jouer avec le feu : un candidat a été licencié lors de sa période d’essai car il n’a pas pu fournir une photocopie de son diplôme, se remémore Alain Berland. L’employeur s’est senti trompé. Alors toujours envie de tricher ?

commentaires (2)

Comments
  1. Je voudrais simplement rajouter que je connais des cabinets de recrutement, au Luxembourg, qui ont également tendance à enjoliver , comme le dit Alain Berland, le CV de leurs candidats.
    Et je ne parle pas des annonces de job qui décrivent un poste idyllique alors que la réalité est tout autre. Si les professionnels s’y mettent, je ne vois pas pourquoi l’on se priverait et franchement 20 % de fraude, c’est une plaisanterie. Tout le monde triche ! ça fait partie du jeu. Il faut juste pas y aller trop fort pour ne pas se faire démasquer.

  2. Pas d’accord. De toute façon pour quelqu’un du coin (résidents ou frontaliers), il est très difficile de frauder. Le secteur financier luxembourgeois est petit et tout finit par se savoir. On peut donc très vite se brûler les ailes en jouant ce petit jeu-là.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici