☰ Menu eFinancialCareers

Voici les secteurs et métiers de la finance au top en France cet été 2017

108441958

Le cabinet de chasse de têtes parisien Vendôme Associés vient de publier son Baromètre Métiers & Tendances – été 2017. « Le marché de l’emploi en finance repart bel et bien, la mobilité tant au sein des acteurs financiers qu’entre eux et l’entreprise, se développe chaque jour un peu plus. L’énergie est incontestable tout comme la volonté de faire ; déjà certains métiers peinent à recruter et les salaires se tendent », observe Denis Marcadet, président de Vendôme Associés.

« Le baromètre est globalement assez fidèle à ce que je perçois dans le marché », nous confirrme Olivier Coustaing, associé au sein du cabinet de chasse de têtes Alexander Hughes et basé à Paris. « Malgré une certaine pression à optimiser les coûts et les ressources, je constate et anticipe de nouveaux recrutements ou promotions internes en asset management, assurances, corporate banking et private equity, aux échelons débutants et confirmés ».

Comme nous l’avions fait pour le baromètre précédent, nous avons demandé à Denis Marcadet et Corinne Orémus, respectivement président et directrice générale déléguée de Vendôme Associés, de commenter en exclusivité les métiers ayant le vent en poupe en cette période estivale, commentaires que nous avons complétés par des exemples concrets…

BANQUE D’INVESTISSEMENT, FINANCEMENTS & MARCHÉS

« L’ampleur des transferts d’équipes dans le sillage du Brexit est pour l’instant difficile à évaluer. A ce jour Francfort semble emporter la mise, mais rien n’est  joué et Paris n’a pas dit son dernier mot », constate Denis Marcadet, et ce d’autant plus que la volonté des acteurs économiques et des organismes de place pour rendre Paris plus attractive est bien réelle.

« Nombre d’institutions financières  implantées à la City pourraient faire le choix de Paris pour y développer leur force de frappe commerciale et leurs activités de trading, les activités de marché et l’asset management ont en France un terrain d’expression naturel et de la profondeur de marché… », poursuit-il.

En attendant, dans les métiers de financement les profils bancaires, notamment coté DCM, financements de projet ou d’acquisition, ont été beaucoup sollicités. « On enregistre un renforcement des demandes de spécialistes pour l’ensemble des métiers de financement, preuve d’un dynamisme de marché, qui contraste avec l’attentisme de ces dernières années », observe Corinne Orémus.

ASSET MANAGEMENT / PRIVATE BANKING

Le baromère mentionne quelques mouvements au premier semestre sur les fonctions Front avec un mix remplacement et création de postes. Les grandes maisons choisissent des profils avec 10/15 ans d’expérience. C’est le cas par exemple de Natixis qui en juin dernier a annoncé le recrutement d’Oliver Bilal en tant que directeur ventes et marketing de Natixis Global Asset Management international.

Des seniors qui ont également leur place au sein des petites structures ayant atteint les encours nécessaires pour créer des postes de business développement. Ainsi, Le Conservateur a recruté mi-juin Bénédicte Mazelier, gestionnaire de portefeuille spécialisée dans la conception de stratégies d’investissement affiche plus de 16 ans d’expérience à l’international comme directrice de la Gestion Financière du Groupe.

Vendôme relève une activité soutenue en gestion, avec un focus sur la gestion Crédit en analyse et gestion, mais également actions européennes et multi-asset. A cela vient s’ajouter une sollicitation accrue des sociétés de gestion étrangères qui prévoient un transfert de leurs équipes commerciales de Londres sur une autre place européenne. Ainsi, dans le sillage du Brexit, une première société de gestion est déjà revenue dans l’Hexagone : il s’agit de Eleva Capital qui a déménagé fin juin à Paris plus de la moitié de son front-office (soit 9 salariés sur 14).

Dans la Banque Privée, le baromètre fait état d’un ralentissement coté Front office malgré quelques demandes de Banquiers Privés développeurs. A contrario, les recrutements des fonctions support liées aux changements de Business model et aux projets réglementaires (directeurs de projet, RCSI, responsable transformation digitale…) restent élevés.

CORPORATE FINANCE / M&A

Selon le baromètre, le marché du M&A est toujours très actif tant coté institutions financières que corporate qui continuent à renforcer leurs équipes d’exécution. Les Associate et VP restent les principales cibles. Outre l’effet de cycle, Vendôme Associés constate des envies ou projets de mobilité dans cette population, renforcé par le fait que plusieurs organisations internes présentent aujourd’hui des perspectives d’évolution moindres.

« La demande reste soutenue tant coté M&A  que coté financements d’acquisition corporate ou LBO ou les profils bancaires sont toujours très sollicités,  notamment sur le segment des midcaps », relève Denis Marcadet. Pour preuve, une société comme Adviso Partners spécialisée dans le conseil en fusions-acquisitions, levée de fonds et ingénierie financière sur le segment du mid-cap procède actuellement à des recrutements afin de soutenir la forte croissance de l’activité.

PRIVATE EQUITY

Les levées de fonds se poursuivent. Selon le baromètre, la mobilité est toujours soutenue tant côté primaire que secondaire, le directeur d’investissement étant toujours une denrée très appréciée s’il est expérimenté et immédiatement opérationnel. Toutes les classes sont concernées : equity pur, fond de fond.

« Le marché est ouvert pour des profils  ‘deals makers’, autrement dit des professionnels très opérationnels qui ont piloté dans leur intégralité une transaction, et pas simplement géré des portefeuilles de participations », explique Denis Marcadet. « Coté fond de dettes, l’analyste crédit sophistiqué riche d’une culture spécifique sur les entreprises en situation financière complexe est courtisé »

De l’asset manager international au fond domestique et/ou sectoriel, le marché est ouvert, toujours et encore. Les bons développeurs très au fait des acteurs de marché et techniquement reconnus sont courtisés. Notamment sur le segment du midcap. Pour preuve, la société internationale de capital-investissement Bridgepoint a récemment annoncé quatre recrutements au sein de son équipe parisienne en charge des investissements mid-cap.

CONSEIL

Vendôme Associés constate un renforcement de la pression, surtout concernant le recrutement sur les profils confirmés, avec plus de 5 années d’expérience, et relève un manque d’intérêt des candidats pour le move « consulting to consulting », avec la volonté de s’inscrire dans un projet d’entreprise et voir la concrétisation des recommandations proposées.

« Entre la digitalisation des services financiers, l’impact de certaines réglementations sur le modèle économique et l’arrivée de nouveaux acteurs, le secteur du conseil est très sollicité », fait remarquer Corinne Oremus. « Dans ce contexte, certains consultants en poste sont tentés de rejoindre le client final ». C’est ce qu’ont précisément fait en avril dernier Adrien d’Alincourt et Camille Marhoffer, tous deux consultants au sein du cabinet de conseil PwC, en rejoignant le groupe français de courtage en assurances affinitaire SFAM, qu’ils accompagnaient depuis près de deux ans.

De son côté, Olivier Coustaing constate « une tension sur la recherche de profils expérimentés – France et international – et possédant qualités managériales et flair commercial. Les institutions étrangères – y compris les fonds – se renforcent graduellement dans l’Hexagone. A surveiller donc… », conclut-il.


Credit photo : Adie Bush / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici