☰ Menu eFinancialCareers

Le manuel de survie de McKinsey & Co pour conserver votre job en banque

159946253

McKinsey & Co vient de publier une nouvelle étude sur la banque. Un véritable pavé réalisé à partir des interviews de plus de 200 leaders financiers dans 175 banques, et qui prétend être aussi exhaustif que possible.

Comme on pouvait s’y attendre, il contient quelques mauvaises nouvelles. Bien que les banques aient déjà réduit leurs coûts et leurs effectifs  (McKinsey rappelle que les effectifs en fixed income, currencies et commodities ont chuté de 33% dans les grandes banques entre 2010 et 2015), d’autres licenciements sont à venir. McKinsey précise que les 10 premières banques dans le monde doivent encore réduire les coûts de 20%, soit 2,5 milliards de dollars. De quoi donner des sueurs froides à plus d’un banquier.

Cependant, il existe selon McKinsey plusieurs moyens de passer à travers les mailles du filet. Voici lesquelles :

1. S’adapter à la nouvelle donne du marché

D’ici trois à cinq ans, McKinsey indique qu’une toute nouvelle structure du marché est susceptible d’émerger dans le secteur bancaire mondial.

Primo, cinq à sept des dix banques universelles actuelles – offrant un tas de services à un tas de monde – sont susceptibles de ne plus l’être. Elles vont couper des lignes entières de produits et fermer des antennes régionales. Les autres continueront d’être présentes sur tous les produits et toutres les régions.

Secondo : un tiers parmi les 8-12 leaders mondiaux se spécialiseront dans des groupes de produits bien définis.

Tertio : les banques nationales et régionales avec une forte base clientèle corporate vont consolider leur implantation locale et offrir des produits de banque d’investissement.

Quatrièmement, les concurrents non bancaires vont se développer dans des domaines particuliers et élargir leur éventail d’activités.

Pour survivre, McKinsey indique que vous devrez travailler pour une entreprise qui résiste à cette nouvelle donne. Evitez ainsi de travailler pour une banque univserselle mondiale où votre région et/ou produit est sous-représenté, ou bien pour une banque avec des ambitions régionales qui manque d’une base locale de clients corporate.

2. Méfiez-vous des emplois dans la vente

Comme nous l’avons souligné à maintes reprises, les emplois de vente en banque d’investissement connaissent une période agitée. Ce que confirme McKinsey, qui explique que les clients des banques d’investissement se plaignent “d’avoir l’impression d’être submergés par les vendeurs dans un monde de produits électroniques, tandis que les banques ont du mal à répondre présente pour des produits qui en valent vraiment la peine.”

Comme nous l’avions évoqué ici, les jobs de vendeurs dans les banques seront à l’avenir répartis entre les emplois high touch (forte interaction entre le vendeur et le client) et low touch (faible interaction). Si vous travaillez dans la vente, vous devrez choisir l’un des deux afin de ne pas vous retrouver au beau milieu.

3. Mettez-vous à la page du numérique

La digitalisation est la seule à s’en sortir dans le sombre portrait de la banque dressé par McKinsey. Comme les outils numériques se multiplient dans la banque, les revenus pourraient augmenter de 4% à 12% et les bénéfices pourraient augmenter de 16%.

Le tableau ci-dessous montre comment cela est censé se produire. Dans le front office, McKinsey indique que “le data mining, le machine leearning et l’intelligence artificielle peuvent être utilisés pour améliorer la prise de décision ainsi que la qualité et l’efficacité de la production d’aperçus.” Dans le middle office, ils peuvent “amélmiorer la ‘predictive trade capture’, la réconciliation et la ‘root cause analysis (RCA), de même que les risques par le biais de procédures de repérage des procédures automatiques de surveillance.

Digital agenda

Source: McKinsey & Co

4. Méfiez-vous des emplois ‘automatisables’ dans le middle office

La digitialisation peut donc être une bonne chose, à condition qu’elle ne vous fasse pas perdre votre emploi. Concernant l’automatisation front-to-back”, McKinsey suggère que des emplois pourraient migrer vers des domaines tels que le contrôle des produits et la gestion des risques, car ils sont mieux exécutés par des algorithmes intelligents.

5. Approchez les grandes banques européennes avec prudence

Mieux vaudrait peut-être vous tenir à l’écart des grandes banques d’investissement européennes. McKinsey relève en effet qu’un grand nombre d’entre elles ont généré un RoE de seulement 5% en 2015 et ont souffert d’une ratio de coût élevé. McKinsey ne cite pas de noms, mais comme nous l’avons noté précédemment, les coûts sont particulièrement élevés chez Deutsche et Credit Suisse.

6. Méfiez-vous des activités Trading & Taux des grandes banques

Comme l’étude de Coalition le soulignait la semaine dernière, les activités taux et trading ont eu une bonne année 2016. Rien ne dit cependant que cela va durer. Etant donné que les exigences d’augmentation de capital ainsi que les nouvelles réglementations comme Fundamental Review TradingBook (FRTB) vont entrer en vigueur, McKinsey indique que les activités taux et trading en particulier deviendront moins attrayantes.

Tout comme le trading credit, l’activité trading taux devrait particulièrement être impactée par la FRTB et McKinsey pense que l’impact sera particulièrement important après la date de mise en œuvre 2019. « Tous les acteurs ne seront pas en mesure d’être approuvés à temps avec leurs modèles (de risques) sophitiqués et donc devront revenir à des modèles standardisés plus contraignants ».

7. N’exigez plus d’augmentation de salaire

Si vous pensez que vous pouvez demander une augmentation de salaire dans votre job bancaire, réflissez-y à deux fois. Comme le montre le graphique ci-dessous, les revenus par tête dans la banque stagnent alors que les coûts par tête augmentent. Et même si de votre côté vous générez plus de revenus, vous vous battez contre une tendance baissière.

McKinsey pay rise

Source: McKinsey & Co

8. Travaillez pour une plateforme technologique intégrée dans plusieurs domaines d’activités

McKinsey indique qu’avec la réduction des coûts dans les banques d’investissement, une partie du problème est qu’elles sont trop concentrés sur les réductions d’effectifs dans le front office au détriment des réductions d’effectifs dans le middle et back-office. Quand bien même les banques ferment les desks de trading, elles ont souvent besoin de garder un ‘support technologique’ pour les autres activités, précise McKinsey.

9. Ne travaillez pas pour une équipe de recherche de deuxième catégorie

Et puis il y a MiFID II. Pour ce que nous en savons, MiFID II encourage les banques à embaucher de grands noms de la recherche en préparation du jour où les clients devront passer à la caisse. Ce que McKinsey consteste, puisque d’après elle les sociétés de courtage ont déjà ‘réduit et rajeuni’ leurs équipes de recherche. Elle indique également que certaines sociétés de courtage délaissent complètement la recherche, en choisissant de concourir sur l’excellence de leur exécution.

10. Travaillez sur un desk XVA

Etant donné l’augmentation du nombre d’ajustements comptables en ‘fair value’ (connus sous le nom XVA), la demande de traders XVA augmente également. Les Credit valuation adjustments (CVA), les Funding valuation adjustments (FVA) et les Initial marging adjustments sont désormais monnaie courante, indique McKinsey. Sans oublier les Regulatory capital cost adjustments (KVA), de plus en plus importants.

Ces ajustements sont agrégés et couverts par les desks XVA. À l’avenir, McKinsey prévoit que les banques seront en mesure de normaliser les procédures d’approbation de trading et de centraliser leurs capacités de reporting de capital requis et de consommation KVA par secteur d’activité.

11. Travaillez pour la bonne catégorie de société fintech

Enfin, pourquoi ne pas travailler dans la FinTech ? McKinsey considère que les sociétés fintech ont été mal comprises et que la plupart mettent “l’accent non pas sur la disruption du modèle bancaire, mais sur l’amélioration de l’expérience client ou certains éléments spécifiques de la chaîne de valeur”. Elles veulent travailler avec les banques, et non contre elles. Ci-dessous quelques sociétés listées par McKinsey et dans lequelles vous pourriez travailler…

McKinsey fintech

Source: McKinsey & Co

 


Crédits photo : Bjarte Rettedal / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici