☰ Menu eFinancialCareers

Bonus 2016 : BNP Paribas et SocGen dévoilent les montants attribués au titre de l’année 2015

ThinkstockPhotos-502360720

BNP Paribas et Société Générale ont récemment mis en ligne dans la rubrique Investisseurs de leurs sites internet respectifs leurs rapports sur les rémunérations versées en 2016 au titre de l’année 2015 à leur personnel identifié (qui remplace les anciennes appellations de ‘populations régulées’ ou ‘preneurs de risques’) regroupant les collaborateurs ayant un impact sur le profil de risque de l’entité à travers leur fonction, leur niveau de délégation ou leur niveau de rémunération ainsi que les responsables des fonctions de contrôle.

Il est à noter que chez BNP Paribas, le nombre de collaborateurs identifiés au titre de l’année 2015 par rapport à l’exercice 2014 a augmenté de 230 personnes. Cela tient au fait que « le groupe a décidé d’intégrer les collaborateurs identifiés uniquement au titre de leur niveau de rémunération, liée à leur expertise, sans qu’il soit avéré que leur activité professionnelle ait une incidence sur le profil de risque du groupe », précise la banque dans son rapport sur les rémunérations 2015. Au total, la banque de la rue d’Antin a identifié 1.181 collaborateurs MRT Groupe hors dirigeants mandataires sociaux exécutifs, contre 830 en 2014

Idem chez Société Générale où la population régulée 2015 s’est élevée à 676 personnes (hors dirigeants mandataires sociaux exécutifs) contre 550 en 2014, cette augmentation étant essentiellement liée à la décision du Groupe de ne plus demander d’exemption pour ses collaborateurs identifiés uniquement par le biais de leur rémunération mais ne prenant pas de risques majeurs dans le cadre de leurs fonctions. « Elle s’explique également, dans une moindre mesure, par les changements d’organisation intervenus en 2015 », précise la banque dans son rapport sur les politiques et pratiques de rémunérations 2015.

Des salaires et bonus en hausse de 3% et 15% chez BNP Paribas

Au total, la rémunération variable attribuée au titre de 2015 aux 1.183 collaborateurs identifiés Material risk takers (MRT) dans le monde s’est élevée à 407 millions d’euros. A titre de comparaison, la rémunération totale moyenne a augmenté de 3% à taux de change constant en 2015 par rapport à 2014. Les rémunérations attribuées au titre de l’année 2015 aux MRT Groupe se décomposent de la manière suivante :

Des salaires et bonus en baisse de 6% et 12% chez SocGen

L’enveloppe de rémunération variable de la population régulée au titre de 2015 s’établit à 244 M€ et sa rémunération globale fixe et variable à 490 M€. Le niveau de rémunération moyen qui en résulte est en retrait par rapport à celui de 2014 de -12% en variable et de -6% en global fixe et variable à cours de change constant.

S’adapter à la législation tout en retenant les talents

Pour plusieurs catégories de salariés, une partie significative de la rémunération variable est différée sur trois ans et soumise à des conditions de présence et de performance de la ligne métier et/ou de l’activité concernée. Ainsi, lorsque les conditions de performance ne sont pas réunies, la part différée n’est que partiellement ou pas du tout versée. « Concernant les « clawbacks, il n’y a pas eu à ma connaissance de cas en France à ce jour et seulement quelques cas en Grande-Bretagne », relève Philippe Perriot, consultant senior au sein du cabinet Towers Watson.

Enfin, la rémunération variable ne peut représenter plus de deux fois la rémunération fixe pour la population régulée CRD IV. « Le plafonnement est, en effet de 100%, mais il peut aller jusqu’à 200% avec l’accord de l’assemblée général des actionnaires, ce qui est le cas pour presque toutes les banques », poursuit Philippe Perriot.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici