☰ Menu eFinancialCareers

TÉMOIGNAGE : « J’ai quitté la banque car j’ai fait un burn-out. Deux ans plus tard, je suis de retour »

burnout

En 2014, j’en avais ras le bol de la finance. Je travaillais dans l’industrie depuis neuf ans – dont sept dans des fonctions en relation directe avec les clients, et j’étais épuisé, en plein burnout et complètement démotivé. En ce qui me concerne, je voulais quitter l’industrie financière et de ne jamais revenir.

Le problème était que la finance avait changé. Je ne suis pas contre le fait de travailler dur, mais j’étais arrivé à un stade où je devais travailler tard tous les soirs sans aucun soutien de mon manager. Je suis un coureur de marathon et je dois courir pour rester sain d’esprit, mais je n’avais plus le temps de m’entraîner. Je commençais à 7h30 et partait à 19h30 et quand je mentionnais ces horaires à mon manager, il se contentait de me répondre : «Ne travaillez pas si tard ». Il n’y avait pas de véritable volonté de réduire ma charge de travail, qui a augmenté de façon exponentielle après la crise financière où la banque a essayé de faire plus avec moins. Nous étions en sous-effectif et devions faire face aux problèmes urgents de réglementation. Chaque jour était sous pression, et aucune possibilité de promotion à l’horizon.

Donc, j’ai démissionné. J’ai suivi ma passion et me suis formé pour devenir coach personnel. Si bien qu’à présent, je peux affirmer que l’herbe n’est décidément pas plus verte ailleurs.

Lorsque vous n’occupez pas un emploi à temps plein, vous n’avez pas la sécurité d’un revenu régulier. Cela peut paraître évident, mais les avantages de cette sécurité ne deviennent apparents que lorsque vous êtes partis. Subitement, votre revenu devient erratique. Parfois, vous avez beaucoup de clients; parfois aucun.

Lorsque vous travaillez en indépendant, vous ne pouvez compter que sur vous-même. Au lieu d’interagir avec des collègues et des clients tous les jours, vous êtes à la maison, en attendant les rendez-vous clients. Vous n’avez pas la même interaction avec les autres comme ce peut être le cas lorsque vous effectuez un trajet quotidien.

Et pendant que vous pratiquez beaucoup d’exercice physique en votre qualité de coach personnel, vous n’utilisez pas votre cerveau. J’ai fini par oublier les aspects techniques et de résolution de problèmes de mon job en finance.

Après deux ans hors du marché, je suis donc revenu. J’ai été ‘chassé’ par un ancien collègue et me suis retrouvé dans un job très proche de celui que j’occupais précédemment. En dépit de mon absence de 24 mois, j’ai fait un pas en arrière et me suis aussitôt rappelé de tout ce que j’avais oublié.

À certains égards, rien n’a changé. Il y a encore beaucoup de réglementation. Il y a encore beaucoup de travail à faire. C’est comme si je n’étais jamais parti.

Ma période loin de la finance m’a cependant appris beaucoup de choses sur moi-même. Je ne suis pas prêt à faire un nouveau burnout. Je me suis fixé comme objectif de ne plus quitter le bureau après 18 heures et ne plus déjeuner sur le pouce à mon bureau. Je m’accorde toujours au moins une demi-heure le midi et j’ai une vision de mon travail dans la banque plus détendue. Et cela fonctionne…

James Lee est le pseudonyme d’un professionnel des relations clients dans une banque européenne.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici