☰ Menu eFinancialCareers

Le CV parfait pour un développeur en banque d’investissement

developer investment banking

Décrocher un job de développeur en banque d’investissement n’est pas chose aisée. Quant à sécuriser un emploi de programmeur sur une place financière d’importance, à l’ère de la délocalisation, cela relève tout bonnement d’un exploit surhumain ! Avec toujours plus de fonctions de développement front office migrant vers des centres à bas coût, réussir à démontrer quelle est votre valeur ajoutée en tant qu’informaticien bancaire est plus difficile que jamais.

Elaborer un CV qui impressionnera les recruteurs ne se résume pas à aligner des mots clés sur votre prouesse technique. Savoir programmer en Java, C #, C ++ ou Python – les langages de programmation clés dans le secteur bancaire – ne suffit pas. Vous devez également démontrer quelle sera la valeur ajoutée que vous apporterez à l’entreprise.

Le jeu en vaut la chandelle puisque d’après le site de benchmarking de salaires dans le secteur financier Emolument.com qui a comparé les salaires de plus de 1.500 développeurs dans 8 pays différents, ces derniers touchent en moyenne 38 k€ en France, 55 k€ outre-Manche et jusqu’à 90 k€ outre-Atlantique. « Sans surprise, ce sont les jobs IT en relation avec la finance qui offrent les meilleurs salaires », précise Alice Leguay, co-founder & COO chez Emolument.

Voici donc la façon de structurer votre CV pour un job de développeur dans le secteur bancaire…

1. Parlez de vos compétences techniques

Enumérez vos compétences les unes à la suite des autres ne se fait plus, s’accordent à dire les recruteurs avec qui nous nous sommes entretenus. Cela dit, étant donné que votre CV sera lu par des robots applicant tracking system (ATS), il est toujours important de décrire vos compétences techniques.

Surtout, méfiez-vous de la liste des langages de programmation avec lesquels vous avez déjà travaillé. « Souvent, nos clients testent délibérément chaque langage de programmation énuméré dans le but d’écarter les candidats ayant exagéré leurs connaissances techniques », rapporte Paul Elworthy, directeur de l’IT Finance chez le recruteur IKAS.

« Il s’agit de démontrer votre connaissance approfondie de la technologie », indique Andrew Keene, managing director du cabinet de recrutement Thomson Keene. « Si vous êtes un développeur Java, vous devez connaître Scala ou avoir des compétences autour de Java Middleware. Un grand nombre de banques ont été reconfigurées autour de Python, aussi les développeurs ont dû s’y adapter ».

2. Démontrez que vous maîtrisez votre domaine

« Si vous voulez démontrer comment vous avez surmonté les problèmes de codage sur Github, candidatez plutôt pour une société fintech, davantage susceptible d’être impressionnée par ce genre d’innovation qu’une banque d’investissement », conseille Andrew Keene.

« Le principal moyen pour un développeur de prouver ce qu’il vaut pour être embauché par des banques d’investissement à Londres comme à New York est de démontrer une bonne compréhension de l’activité », indique Paul Bennie, managing director de l’IT Finance chez le cabinet de recrutement Bennie MacLean.

Et de poursuivre : « Vous voulez être la personne qui va comprendre et créer les spécifications, pas celle qui va se contenter de les suivre. Maîtriser les produits fixed income, les dérivés actions et les problèmes réglementaires est la meilleure façon de se démarquer de la concurrence. Démontrez cela sur votre CV ».

Sachez aussi que les enjeux sécuritaires ont une forte incidence dans ces secteurs d’activité. « Les cyberattaques sont en constante augmentation, et bousculent le marché en amplifiant le besoin de profils dotés de fortes aptitudes en matière de sécurité, avec pour conséquence une possible pénurie de candidats très qualifiés à court terme », relève le cabinet Robert Half dans sa dernière étude de rémunérations.

3. Focus sur les tendances actuelles

Le fait que les banques d’investissement aient adopté Python à grande échelle au cours des cinq dernières années illustre bien comment les choses peuvent changer assez rapidement en technologie. « Vous devez vous concentrer sur les compétences développées et les emplois que vous avez occupés au cours des trois dernières années. Trop de gens décrivent les compétences qu’ils ont développées au cours des dix dernières années, dont la plupart sont aujourd’hui obsolètes », précise Paul Elworthy.

En outre, les seules compétences techniques ne suffisent plus. « Il est aujourd’hui essentiel de recruter des candidats dotés d’une forte expertise business et support pour mener à bien des projets d’envergure internationale qui engagent les sociétés sur des dizaines de millions d’euros », relève Christine Troussereau, manager du pôle IT chez Robert Walters et spécialiste des ERP (SAP, Oracle, JDE).

4. Mettez en valeur vos propres réalisations personnelles

La nécessité de préciser les réalisations personnelles tangibles est un conseil qui vaut également pour les fonctions techniques. Les banques d’investissement cherchent toujours à débaucher des informaticiens ayant travaillé sur des projets importants dans des organisations concurrentes, aussi le fait de montrer que vous avez travaillé sur un projet réussi en détaillant votre fonction spécifique sur ce projet est capital.

« Il s’agit de démontrer quel est l’intérêt pour l’entreprise. Nous avons interviewé quelqu’un qui a récemment reconfiguré une plate-forme bancaire afin qu’elle soit 13 fois plus rapide. Montrez ce que vous avez réalisé », poursuit Paul Elworthy.

5. Démontrez votre compréhension du cycle de vie de développement d’un logiciel

La connaissance des langages de programmation est une chose, la compréhension des produits financiers en est une autre. Le plus important est d’être en mesure de démontrer que vous avez une compréhension complète du ‘front au back’ des programmes de développement et comment la plate-forme que vous développez correspond au cycle de vie entier des transactions financières.

« Montrer que vous êtes un développeur à même de comprendre le cycle de vie complet de développement d’un logiciel est essentiel pour rendre votre CV impressionnant », explique Bennie Mc Lean.

6. Faites en sorte que votre CV soit lisible

Pour finir, les candidats en finance IT sont plus tentés que d’autres à essayer d’égayer l’apparence de leur CV avec des graphiques inutiles. « Optez pour le noir et blanc et les choses simples », recommande Bennie Mc Lean.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici